L’Agence d’information du Burkina et le quotidien Sidwaya célèbrent respectivement cette année, leur cinquantième et trentième anniversaire.
   

BURKINA-POLITIQUE-DECENTRALISATION

Une campagne d’information sur le nouveau découpage de Ouagadougou

13 janvier 2012, par Agence d’Information du Burkina

Ouagadougou, 13 janv. 2012 (AIB) –Le ministre chargé des collectivités territoriales Toussaint A. Coulibaly a procédé au lancement officiel d’une campagne d’information sur le nouveau découpage administratif de la ville de Ouagadougou, ce vendredi 13 janvier 2012.

Les autorités veulent habituer les habitants au nouveau découpage qui a permis à la commune de Ouagadougou de passer de 5 arrondissements à 12 arrondissements, eux mêmes appelés à devenir des mairies.

Ce projet de redecoupage qui est déjà achevé, a permis de créer 55 secteurs contre 30 au paravant, intégrant 17 villages absorbés par l’urbanisation mais jusque-alors rattachés à certains secteurs urbains.

Pour le ministre délégué chargé des collectivités territoriales, Toussaint Abel Coulibaly, la campagne d’information va permettre « d’apporter les éclairages nécessaires aux populations sur les nouveaux aménagements. »

Il a aussi expliqué que le redécoupage de Ouagadougou répond au souci « d’assurer convenablement aux populations des services dans le domaine de l’état civil, de la santé, de l’éducation, de l’accès à l’eau potable et l’assainissement, des sports et loisirs et de la culture entre autres ».

Le ministre a enfin relevé les difficultés rencontrées par la plupart des citadins burkinabé à lire les plans d’adressage, compte tenu du flou dans les anciennes subdivisions administratives de la ville.

Le Maire de Ouagadougou, Simon Compaoré a aussi justifié le bien-fondé du projet de redécoupage par le besoin « d’instituer un équilibre entre les entités géographiques à créer et les effectifs des populations ».

« Avec une population estimée à près de 2 millions d’habitants repartie sur une superficie totale de 52.000 hectares, la mise en œuvre d’un redécoupage de la commune de Ouagadougou était devenue une évidence », a encore indiqué le maire Simon Compaoré.

Ce nouveau découpage permettra entre autres, la réduction des grands ensembles géographiques au profit d’entités « plus homogènes » relativement « aisés » à administrer.

En outre, il favorisera selon les autorités, la promotion et l’amélioration du tissu urbain jusqu’à l’horizon 2030.

Une cérémonie similaire est prévue à Bobo-Dioulasso, a-t-on précisé.

ED/AMK


impression 0 réaction | Lire les réactions | visité 1022 fois