L’Agence d’information du Burkina et le quotidien Sidwaya célèbrent respectivement cette année, leur cinquantième et trentième anniversaire.
   

Burkina-Economie-Gouvernance-Mines

Le Burkina fait un pas pour se conformer aux normes ITIE

10 novembre 2011, par Agence d’Information du Burkina

Ouagadougou, 09 nov.2011, (AIB) -Le secrétariat permanent de l’initiative pour le développement pour la transparence des industries extractives (SP-ITIE) Burkina tient ce mercredi 9 novembre 2011 à Ouagadougou sa neuvième session en vue de l’examen et de l’adoption des termes de référence pour le recrutement d’un administrateur « indépendant » et de son plan d’action a appris l’AIB.

Cette rencontre est conduite par le secrétaire général du ministère de l’économie et de finance Tibila Kaboré président du comité de pilotage de l’ITIE –Burkina.

Selon le secrétaire permanent de l’ITIE- Burkina, Dakar Djiri, cette neuvième session a pour but de faire l’examen et adoption des termes de références pour le recrutement d’un administrateur indépendant .

L’administrateur « indépendant » sera chargé de l’élaboration du 2ème rapport de l’ITIE Burkina pour l’exercice 2010. Aussi celui-ci permettra de faire l’Etat des lieux du processus afin d’améliorer la transparence pour répondre à l’exigence des principes de l’ITIE .

Ayant obtenu en 2009 le statut de « pays candidat » à l’ITIE, le Burkina Faso est tenu de faire périodiquement appel à un administrateur « indépendant », chargé de la collecte et de la conciliation des paiements des sociétés minières à l’Etat, des recettes perçues par l’Etat auprès desdites sociétés pour se conformer aux exigences de l’ITIE, ont indiqué les responsables de l’ITIE-Burkina.

Le Burkina Faso fait parti des pays riches en ressources minières en Afrique. En effet on dénombre 7 mines d’or et une mine de manganèse en exploitation industrielle ,2 mines artisanales semi mécanisées en production , une mine de zinc et une mine d’or en construction. De nombreuses explorations sont en cours et d’autres ont abouti à la découverte de gisements exploitables.

Au regard de ce boom minier et le souci d’une bonne gouvernance dans le domaine de l’exploitation minière, le Burkina est tenu de se conformer à l’exigence 18 de l’édition 2011 des règles de l’ITIE.

SB/ I.B


impression 0 réaction | Lire les réactions | visité 79 fois