Burkina : l'épidémie de dengue a tué 11 personnes sur plus de 4 000 cas recensés / le MBDHP annonce une marche-meeting le 4 novembre pour réclamer vérité et justice pour les martyrs / la France a remis du matériel militaire aux FDS d'une valeur de 5 milliards FCFA /
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Réconciliation : La CODER appelle à nouveau le président Kaboré à convoquer un Forum de réconciliation nationale

20/04/2017
261

Burkina-politique

Réconciliation : La CODER appelle  à nouveau le président Kaboré à convoquer un Forum de réconciliation nationale

Ouagadougou, 20 avril 2017(AIB)-La Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER, ex majorité), a demandé jeudi  au président du Faso Roch Marc Christian Kaboré de convoquer un Forum de réconciliation nationale, au même moment où des OSC exigeaient sa suppression.

«C’est en sa qualité de garant de l’unité nationale que nous demandons au chef de l’Etat (Roch Kaboré) de convoquer la Nation burkinabè pour échanger autour de la réconciliation nationale», a indiqué  le président sortant de la CODER,  Gilbert Ouédraogo, lors  d’une conférence- bilan, après  trois mois passés à la tête de la structure.

Selon lui, «il n’y a pas de modèle figé de réconciliation  nationale et le peuple a besoin d’un modèle qui est inspiré par son expérience personnelle et son histoire personnel».

Si ce forum a eu lieu, «nous arrêtions ensemble la démarche consensuelle sur la réconciliation (et) il ne restera plus qu’à dérouler les étapes  pour aller à la réconciliation nationale», a affirmé Gilbert Noël Ouédraogo.

La  CODER qui regroupe des partis de l’ex majorité présidentielle, excepté le Faso Autrement, est vivement  décriée ces derniers temps.

Une vingtaine d’organisations de la société civile a appelé jeudi à la suppression de la CODER, souhaitant d’abord que l’ancien régime réponde en justice pour la trentaine de personnes tuées, lors de l’insurrection d’octobre 2014.

Hier mercredi, la Présidence du Faso a démenti les propos de l’ancien président de la CODER, Ablassé Ouédraogo, selon lesquels le président Roch Kaboré aurait marqué son accord pour l’organisation du Forum de réconciliation nationale.

On rappelle également que le procès du dernier gouvernement de Blaise Compaoré, s’ouvre le 27 avril prochain, pour son implication présumée dans la répression sanglante des manifestants en octobre 2014.

Agence d’Information du Burkina

als/ata