Burkina : l'épidémie de dengue a tué 11 personnes sur plus de 4 000 cas recensés / le MBDHP annonce une marche-meeting le 4 novembre pour réclamer vérité et justice pour les martyrs / la France a remis du matériel militaire aux FDS d'une valeur de 5 milliards FCFA /
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Burkina : l’opposition appelle à un ‘’grand rassemblement’’ le 29 avril

20/04/2017
409

Burkina : l’opposition appelle à un ‘’grand rassemblement’’ le 29 avril

 

Ouagadougou, 20 avril 2017(AIB) - L’opposition politique au Burkina Faso a appelé jeudi à un ‘’grand rassemblement’’ à la Maison du peuple de Ouagadougou le samedi 29 avril, premier meeting du genre depuis la fin de la transition en novembre 2015, a-t-elle annoncé jeudi, lors d’une conférence de presse.

 

‘’L’opposition politique a décidé de réunir ses militants et sympathisants le samedi 29 avril prochain à la Maison du peuple de Ouagadougou pour partager avec eux son analyse de la situation nationale et évoquer les perspectives de son combat démocratique’’, a déclaré son chef de file Zéphirin Diabré, jeudi, en compagnie d’une quinzaine de président de partis membres de l’opposition.

 

Après s’être ‘’contentés de conférence de presse, de déclarations écrites ou orales ou de publication de mémorandums’’ et d’une ‘’phase d’observation’’ depuis l’élection du président Roch Marc Christian Kaboré en novembre 2015, ‘’nous sommes de nouveau prêts pour le combat’’, pour un ‘’meilleur devenir des populations burkinabè’’, a-t-il affirmé.

 

Accusée ‘’d’avoir laissé les Burkinabè’’, après les manifestations populaires qui ont entraîné la chute du président Blaise Compaoré, l’opposition souligne avoir voulu plutôt donner un ‘’temps minimal à nos dirigeants pour qu’ils fassent leurs preuves’’.

 

‘’Plus d’une année a passé depuis leur arrivée au pouvoir (…). On a surtout vu des hésitations, des tâtonnements, des déclarations sans lendemains et les problèmes des Burkinabè qui continuent d’empirer’’, a regretté  M. Diabré.

 

Lors du meeting, l’opposition va publier une ‘’plateforme minimale’’ autour de laquelle elle organisera son ‘’combat démocratique’’ sur les ‘’grandes questions qui touchent à la vie de la nation’’.

 

‘’Cette plateforme nous servira désormais de référentiel pour juger le travail du pouvoir du MPP (Mouvement du peuple pour le progrès)’’, a expliqué le chef de file de l’opposition, selon qui l’annonce du meeting ‘’semble empêcher le pouvoir de dormir’’.

 

‘’Une certaine fébrilité a gagné le parti au pouvoir depuis l’annonce du meeting et des actions tous azimut sont entreprises pour soit disant le boycotter’’, a-t-il dénoncé, assurant que ‘’cette agitation nous laisse de marbre’’.

 

‘’Si un simple rassemblement dans le bâtiment de la Maison du peuple fait déjà trembler certains, que vont-ils devenir lorsque nous prendront d’assaut la place de la révolution’’, épicentre des manifestations populaires, s'est-il interrogé.

 

Début février, dans un mémorandum intitulé "une année de perdue pour le Burkina Faso", l'opposition avait déjà qualifié de ‘’chaotique’’ et ‘’perdue’’, la première année au pouvoir du président Roch Marc Christian Kaboré.

 

Agence d’Information du Burkina

ab