Burkina : l'épidémie de dengue a tué 11 personnes sur plus de 4 000 cas recensés / le MBDHP annonce une marche-meeting le 4 novembre pour réclamer vérité et justice pour les martyrs / la France a remis du matériel militaire aux FDS d'une valeur de 5 milliards FCFA /
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

L'Afrique en bref du mercredi 11 janvier 2017

11/01/2017
49

L'Afrique en bref du mercredi 11 janvier 2017

Cameroun-attentat

YAOUNDE - Quatre jeunes kamikazes - deux adolescentes et deux garçons - sont morts mercredi dans la région de l'Extrême-Nord du Cameroun, cible régulière d'attaques suicide des islamistes nigérians de Boko Haram, avant de réussir à perpétrer des attentats, a annoncé à l'AFP le gouverneur de la région, Midjiyawa Bakari.

Parallèlement, l'armée camerounaise a tué "une centaine" de combattants de Boko Haram et libéré "des centaines d'otages" depuis le lancement en décembre d'une offensive d'"envergure" toujours en cours au Nigeria, a affirmé le porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary, à la télévision d'Etat.

CoteIvoire-gouvernement

ABIDJAN - L'ex-Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan a été nommé mardi au nouveau poste de vice-président, numéro deux du pays, et a été remplacé dans la foulée par Amadou Gon Coulibaly, achevant ainsi une réorganisation institutionnelle en Côte d'Ivoire.

M. Coulibaly est un proche du président Ouattara qui a occupé les fonctions de secrétaire général à la présidence.

Le nouveau gouvernement ivoirien, nommé mercredi, est composé de 28 membres, la plupart des grands ministères restent inchangés mais plusieurs poids-lourds quittent l'équipe gouvernementale.

Les ministres de l'Intérieur (Hamed Bakayoko), des Affaires étrangères (Marcel Amon Tanoh), Justice (Sansan Kambile) Education nationale (Kandia Camara), Mines et Industrie (Jean-Claude Brou) restent notamment en place au terme de ce remaniement attendu après les législatives du 18 décembre et après la nomination de l'ancien Premier ministre Daniel Kablan Duncan mardi au poste de vice-président créé par la réforme constitutionnelle de novembre.

Italie-pétrole-Nigeria

LAGOS - Des procureurs italiens enquêtent sur un scandale impliquant l'ancien président nigérian Goodluck Jonathan et sa ministre du Pétrole, soupçonnés d'avoir reçu des pots-de-vin pour conclure un contrat de 1,3 milliard de dollars avec les géants pétroliers ENI et Shell.

Selon des documents judiciaires consultés par l'AFP, le parquet de Milan mène actuellement une enquête préliminaire visant 11 personnes, y compris les dirigeants des deux majors pétrolières et les entreprises elles-mêmes.

M. Jonathan a réagi mardi, affirmant qu'il n'avait pas été "accusé, mis en examen ni jugé pour avoir perçu de l'argent de manière corrompue" dans le cadre de cette affaire.

Tunisie-procès

TUNIS - Le procès de l'assassinat de l'opposant politique tunisien Mohamed Brahmi a été reporté au 23 mai, peu après son ouverture devant le tribunal de première instance de Tunis, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Ce député âgé de 58 ans a été tué par balles le 25 juillet 2013 devant son domicile près de Tunis. Cet assassinat, survenu quelques mois après celui d'un autre opposant de gauche Chokri Belaïd, avait provoqué une grave crise politique.

Alors que ces deux meurtres ont été revendiqués par des jihadistes ralliés au groupe extrémiste Etat islamique (EI), le procès de six personnes accusées d'implication dans l'assassinat de Mohamed Brahmi s'est ouvert mardi à Tunis.

Somalie-parlement

MOGADISCIO - Le nouveau Parlement somalien a élu mercredi son président, au cours d'un vote qui a des répercussions sur l'élection du futur chef de l'Etat, en vertu du système clanique régissant la politique du pays.

Le président (speaker) du Parlement sortant, Mohamed Osman Jawari, a été réélu à son poste dès le premier tour avec 141 voix sur les 259 députés présents, selon Osman Elmi Boqore, qui présidait la session parlementaire à l'académie de police de Mogadiscio.

RDCongo-troubles

KINSHASA - 26 personnes ont été tuées en huit jours dans des affrontements entre les forces de sécurité et les partisans d'un chef traditionnel tué en août au centre de la République démocratique du Congo, selon un bilan des autorités provinciales.

"Le bilan depuis le début de l'année 2017 est de 26 pertes en vies humaines dont 4 civils, 9 éléments des forces de l'ordre et 12 miliciens" ainsi que "l'épouse d'un chef de groupement", selon un communiqué dimanche du gouverneur Alex Kande de la province du Kasaï central (centre) parvenu à l'AFP mercredi.

Gambie-élection

BANJUL - Le président gambien sortant Yahya Jammeh a dénoncé "des ingérences étrangères sans précédent" dans son pays et appelé à un règlement pacifique du contentieux électoral qu'il a avec l'opposition, lors d'une déclaration télévisée dans la nuit de mardi à mercredi.

ABUJA - Des dirigeants d'Afrique de l'Ouest ont reporté à vendredi une réunion prévue en Gambie cette semaine, à la demande du président Yahya Jammeh, a annoncé mardi la présidence nigériane.

procès-Habré

DAKAR - Le parquet du tribunal spécial qui juge en appel l'ex-président tchadien Hissène Habré à Dakar pour crimes contre l'humanité a appelé mercredi à rejeter les arguments des avocats commis d'office pour la défense demandant l'annulation de la condamnation de l'accusé.

génocide-Rwanda

PARIS - Des juges d'instruction ont rendu un non-lieu dans l'un des dossiers ouverts en France sur le génocide au Rwanda, au bénéfice de Pierre Tegera, visé par un mandat d'arrêt de Kigali mais dont la participation aux massacres en 1994 n'a pu être établie, a appris l'AFP mercredi de sources concordantes.

Allemagne-Mali

BERLIN - L'Allemagne va renforcer son engagement militaire au Mali où jusqu'à un millier de soldats de la Bundeswehr pourront désormais être déployés, soit près du double du nombre actuel, selon une décision du conseil des ministres mercredi.

L'Allemagne doit ainsi envoyer jusqu'à 1.000 hommes pour participer à la mission de l'ONU au Mali (Minusma), destinée à favoriser la mise en œuvre d'un accord de paix entre le gouvernement malien et les rebelles du nord du pays.

Cameroun-arrestation

YAOUNDE - Vingt-et-un jeunes manifestants arrêtés en décembre lors de troubles à Bamenda, fief de l'opposition anglophone camerounaise au régime du président Paul Biya, ont été libérés dans le cadre du processus de dialogue initié par les autorités, a rapporté mardi la radio d'Etat.

Togo-justice

LOME - Le chef de file de l'opposition togolaise Jean Pierre Fabre a demandé lundi soir la libération "immédiate" des personnes toujours écrouées dans l'affaire des incendies de deux grands marchés du pays, après quatre années de détention préventive.

Six personnes - pour la plupart des militants de son parti l’Alliance nationale pour le changement (ANC) - sont détenues dans certaines prisons du pays.

procès-CôteIvoire

ABIDJAN - Le procès pour crimes contre l'humanité de l'ex-Première dame de Côte d'Ivoire Simone Gbagbo a de nouveau été reporté au 21 février, les avocats commis d'office ayant demandé un délai pour mieux étudier le dossier, a constaté mardi l'AFP.

Maroc-migrations

RABAT - Le Maroc veut simplifier les procédures d'intégration des migrants, en particulier ceux issus des pays africains, près d'un mois après avoir lancé une deuxième campagne de régularisation des migrants en situation irrégulière, a-t-on appris de source officielle.

Maroc-patrimoine

RABAT -

L'ancienne médina de Marrakech va faire peau neuve: plusieurs projets visant à "assurer une nouvelle vie" au centre historique de la célèbre ville touristique du Maroc ont été lancés mardi, a indiqué l'agence officielle MAP.

Parmi ces projets, l'aménagement des abords des remparts de la médina (l'ancienne ville), le traitement des édifices menacés de tomber en ruine dans un vieux district et la réalisation d’équipements de proximité au Mellah, pour un investissement d'environ 10 millions d'euros.

(afp)