Le plus important échangeur de Ouagadougou sera inauguré le 15 novembre 2018 // Le Burkinabè Mathias Sorgho remporte le maillot jaune au Tour du Faso 2018 // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  Le Burkina classé 3e au Conseil des droits humains de l'ONU (expert) // Apollinaire Compaoré élu président du Conseil national du patronat burkinabè // 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

LE MONDE EN BREF DU JEUDI 25 FEVRIER

25/02/2016
1 307

LE MONDE EN BREF DU JEUDI 25 FEVRIER

Voici le Monde en bref du jeudi 25 février

NATIONS UNIES - Les membres du Conseil de sécurité de l'ONU discutent d'un projet de résolution qui entérinerait un accord de cessation des hostilités en Syrie, ont indiqué des diplomates.

Cet accord aux modalités définies par Moscou et Washington, qui exclut les jihadistes du groupe Etat Islamique (EI) et du Front al-Nosra, doit entrer en vigueur samedi en Syrie (22H00 GMT vendredi).

BEYROUTH - Les principales formations de l'opposition syrienne ont affirmé leur engagement en faveur d'une "trêve provisoire de deux semaines".

MOSCOU - L'armée russe a annoncé avoir commencé à discuter d'un cessez-le-feu avec les groupes rebelles de cinq régions de Syrie (Hama, Homs, Lattaquié, Damas et Deraa).

Le président russe Vladimir Poutine s'est par ailleurs entretenu avec son homologue iranien Hassan Rohani, dont le pays appuie le régime de Damas, et avec le roi Salmane d'Arabie saoudite, qui soutient les rebelles syriens.

Le président syrien Bachar al-Assad a assuré à M. Poutine qu'il était "prêt" à respecter ce projet d'accord.

WASHINGTON - Le président américain Barack Obama s'est déclaré "prudent" sur un éventuel cessez-le-feu, soulignant que la situation sur le terrain restait difficile.

DARAYA (Syrie) - L'armée syrienne a affirmé que la ville rebelle emblématique de Daraya, située près de Damas, était exclue du cessez-le-feu bien que les jihadistes du Front al-Nosra y soient minoritaires.

ANKARA - Le président turc Recep Tayyip Erdogan a demandé l'exclusion de la milice kurde de Syrie, que la Turquie considère comme "terroriste", de l'accord de cessez-le-feu prévu en Syrie.

NATIONS UNIES - L'ONU a largué pour la première fois de l'aide humanitaire en Syrie, dans la partie de la ville de Deir Ezzor (est) assiégée par l'EI, a annoncé le patron des opérations humanitaires des Nations unies Stephen O'Brien.

VIENNE - La ministre autrichienne de l'Intérieur Johanna Mikl-Leitner, dont le pays a organisé mercredi une conférence régionale sur la crise des réfugiés, a estimé que "réduire le flux migratoire" vers l'Europe était "une question de survie" pour l'UE.

BUDAPEST - Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a annoncé l'organisation d'un référendum sur le plan européen de relocalisation des réfugiés entre pays membres de l'UE auquel son gouvernement est opposé.

ATHENES - Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a menacé de refuser désormais tout accord européen si le fardeau de la crise migratoire "n'est pas partagé d'une manière proportionnelle" par les pays membres de l'Union européenne.

BERLIN - Le ministre macédonien des Affaires étrangères, Nikola Poposki, s'est défendu d'avoir pris une "décision unilatérale" en fermant la frontière avec la Grèce, bloquant de facto des milliers de réfugiés sur la route des Balkans.

BRUXELLES - L'Union européenne et la Turquie se retrouveront le 7 mars à Bruxelles pour un sommet extraordinaire consacré à la crise des migrants, a annoncé une source européenne.

MADRID - Le parti de gauche radicale Podemos a annoncé qu'il suspendait les négociations avec le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) en vue de la formation d'un gouvernement de coalition en Espagne.

Le PSOE avait annoncé plus tôt un accord "historique" avec le parti de centre libéral Ciudadanos, sur un programme rejeté par Podemos, impliquant son soutien à l'investiture d'un candidat socialiste à la présidence du gouvernement.

Les socialistes ont accusé Podemos d'"irresponsabilité" et de "mensonges" après la suspension des négociations.

LOS ANGELES - Le milliardaire américain Donald Trump a remporté le caucus républicain du Nevada avec une large avance sur ses rivaux Marco Rubio et Ted Cruz.

RIO DE JANEIRO - L'épidémie du virus Zika "pourrait empirer avant de s'améliorer", a averti à Rio de Janeiro la directrice générale de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Margaret Chan.

LA PAZ - Le président bolivien Evo Morales a admis l'échec de son référendum de dimanche, où il demandait à pouvoir briguer un quatrième mandat (2020-2025), une réforme rejetée par plus de 51% des électeurs.

LE CAIRE - Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a reconnu pour la première fois que l'avion de ligne russe qui s'était écrasé en octobre dans le Sinaï tuant ses 224 occupants était bien le fait d'un attentat, comme Moscou l'avait affirmé.

WASHINGTON - Les Etats-Unis et la Chine se sont entendus pour offrir une réponse "ferme et unie" à la Corée du Nord, dénonçant ses "provocations" après le quatrième essai nucléaire, a indiqué la Maison Blanche.

PARIS - Google est fermement opposé à la création de "portes dérobées", nom donné à des logiciels permettant l'accès aux informations cryptées des utilisateurs, a déclaré Sundar Pichai, le PDG du groupe, confirmant son soutien à Apple dans son bras de fer avec le FBI.

ZURICH - Les suspensions de Joseph Blatter et Michel Platini ont été réduites de huit à six ans en appel par la commission des recours de la Fifa, a indiqué l'instance dirigeante du football mondial, à deux jours de l'élection du successeur de Blatter à laquelle le Français a dû renoncer.

Les deux hommes ont annoncé leur décision de saisir le Tribunal arbitral des sports (TAS), plus haute juridiction sportive.

OTTAWA - Une île canadienne propose d'accueillir des Américains opposés à Donald Trump si le milliardaire américain, en tête de la course à l'investiture républicaine à la Maison Blanche, était élu président des Etats-Unis en novembre prochain.

(AFP)