Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Le ministre des sports chez le Mogho-Naaba Baongho

29/01/2016
1 053

Le ministre des sports chez le Mogho-Naaba Baongho


Ouagadougou, 29 jan. 2016 (AIB) – Le ministre burkinabè des sports et des loisirs, le docteur Tahirou Bangré a été reçu en audience vendredi à Ouagadougou par le chef suprême des Mossi, le Mogho-Naaba Baongho, a constaté un journaliste de l’AIB.


Après avoir été porté à la tête du département des sports au Burkina Faso, Tahirou Bangré est allé ce vendredi matin se présenter au 37eempereur de la dynastie du père fondateur du royaume de Ouagadougou, le Naaba Oubri.


Il a profité assister à l’hebdomadaire rituel, le «Faux départ» de l’empereur des Mossi, pratique ancestrale où tous les rois mossi sont soumis tous les vendredis.


«Le Mogho-Naaba est une autorité morale qui intervient beaucoup dans le domaine du sport. Il était donc important de venir le voir et de me présenter à lui pour tout ce qu’il fait pour le sport et de lui demander de continuer à nous soutenir», a déclaré le ministre des sports Tahirou Bangré.


Pour lui «quand nous avons des problèmes c’est le Mogho-Naaba qui arrive à décrisper la situation. Il fallait donc venir le voir pour qu’il continue de nous soutenir, qu’il bénisse notre ministère pour qu’on puisse aller de l’avant».


Le chef suprême des Mossi, ancien gardien de but de football a, au nom des mânes, béni toute la délégation qui accompagnait le ministre Bangré et a promis soutenir ce département pour le bonheur du sport burkinabè. Le ministre de la culture et du tourisme Tahirou Barry était également au palais royal pour demander bénédictions au Mogho-Naaba Baongho.


Tous les vendredis matin entre 6h30 et 7h, le Mogho-Naaba sort de son palais dans une tenue de guerre. Ses femmes, ses notables et ses sujets le supplient de rester afin d’éviter un bain de sang. Le chef, très remonté au départ mais guidé par la voix de la sagesse retourne dans son palais, d’où le Faux départ.
AS/