Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Jeux régionaux de l’Est de Spécial Olympics, Ouargaye 2015 : promouvoir le sport et l’inclusion des déficients intellectuels

11/11/2015
977

Jeux régionaux de l’Est de Spécial Olympics, Ouargaye 2015

Promouvoir le sport et l’inclusion des déficients intellectuels

Tenkodogo, (AIB)-Le haut-commissaire de la province du Koulpelogo, Pagnon Emmanuel Bado, a présidée, la cérémonie de clôture des activités entrant dans le cadre des jeux régionaux de la zone de l’Est pour enfants déficients intellectuels, organisés par l’ONG Spécial Olympics dans la commune de Ouagaye, province du Koulpélogo dans la région du Centre-Est,  le 30 octobre 2015.

 Ouagaye, chef-lieu de la province du Koulpelogo, a accueilli les jeux de Special Olympics de la zone de l’Est, édition de 2015. Placés sous le patronage du Haut-commissaire de la province du Koulpélogo, Pagnon Emmanuel Bado et le parrainage de la ministre de l’action sociale et de la solidarité nationale, représenté par le directeur de la protection et de la promotion des personnes handicapées, Ouédraogo Hamidou, cette édition a été l’occasion pour Special Olympics,  d’offrir une consultation bucco-dentaire aux enfants déficients intellectuels,  d’informer et de sensibiliser leurs parents ou tuteurs et les jeunes scolarisés. 

Le lycée départemental de Ouargaye a servi de cadre aux compétitions de ces jeux régionaux de la zone de l’Est 2015. Etaient représentés à ces phases finales, les athlètes venus de Fada, Ouargaye, Garango, Koupéla, Zabré, et Tenkodogo. Les disciplines en compétition étaient la course de vitesse, le saut en longueur, le cyclisme et le football unifié. C’est dans un esprit d’essais et de courage et du serment «faites que je gagne. Même si je ne gagne pas, donnez-moi le courage d’essayer», que les affrontements ont eu lieu dans le fair-play et dans la joie. Ouargaye s’adjuge les premières places en cyclisme homme et dame. 

Le football unifié, composé de 7 joueurs par équipe dont trois joueurs valides et quatre déficients, s’est joué en 2 /7mn et a été remportée par l’équipe de la ville hôte, Ouargaye contre celle de Koupéla.  Fada prend la tête en saut en longueur avec une performance de 3 mètres 90, suivi de Tenkodogo avec 3 mètres 85. D’autres activités telles, la visite bucco-dentaire des athlètes, l’activation des jeunes et la rencontre avec les parents des enfants déficients ont été menées dans le but d’améliorer le regard de la société vis-à-vis de ces enfants, en marge des compétitions. La directrice exécutive nationale de Spécial Olympics Burkina, Annick Pikbougoum/Zingué a demandé le soutien de la famille dans la prise en charge des enfants. 

«Si l’enfant à la maison n’est pas aimé, ne demandez pas à quelqu’un dehors d’avoir un regard pour lui. Si par contre il est bien apprécié, il est pris en compte comme tout le monde, je ne vois pas la raison pour laquelle il va refuser de venir faire le sport» a-t-elle déclaré aux parents. A l’endroit des jeunes, Annick Pikbougoum/Zingué leur demande d’être sensibles sur la question du handicap intellectuel, de s’intéresser à Special Olympics et à d’être des relais au sein de la société pour qu’elle porte un meilleur regard sur les enfants handicapés intellectuels. 

Elle s’est réjoui de l’accompagnement des autorités des ministères de l’action sociale et de la solidarité, des sports et des loisirs, au Secours dentaire international (SDI), à la clinique dentaire ERAS et l’ONG light for the word et à toujours continuer soutenir Special Olympics sa structure dans la réalisation de ses activités. Le directeur de la protection et de la promotion des personnes handicapées (DPPPH), Hamidou Ouédraogo, représentant la ministre de l’action sociale et de la solidarité nationale, a apprécié l’engagement des jeunes qui ont participé aux échanges. 

Il estime que ces jeunes ont besoin d’être accompagnés pour comprendre davantage ce que c’est que le handicap et surtout qu’est-ce qu’ils peuvent faire en tant que jeunes pour favoriser l’inclusion de la personne handicapée. A la fin des compétitions, le Haut-commissaire de la province du Koulpélogo, Pagnon Emmanuel Bado a lancé un appel à toute la population de Ouargaye et des autres provinces pour une véritable inclusion de ces personnes dans la vie sociale, culturelle et économique.

Bougnan NAON