Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

La CNTB sensibilise des ouvriers et enseignants à Bobo

22/12/2014
1 163

Droits et devoirs des travailleurs au Burkina

La CNTB sensibilise des ouvriers et enseignants à Bobo

La confédération nationale des travailleurs du Burkina (CNTB), a sensibilisé des ouvriers et des enseignants du privé sur leurs droits et devoirs, du 15 au 17 décembre 2014 à Bobo-Dioulasso.

La Confédération nationale des travailleurs du Burkina (CNTB) a décidé de former ses militants ouvriers et enseignants du privé. Dans ce cadre, elle a rencontré le syndicat des gardiens, les travailleurs domestiques et du bois et des bâtiments. A ceux-ci, s’ajoutent des enseignants du privé. Au cours de la rencontre, les militants ont été sensibilisés à leurs droits et devoirs. Selon le coordonnateur du programme de la CNTB, Drissa Soaré, l’objectif est d’arriver à organiser tous ces travailleurs en syndicats, pour pouvoir mieux les accompagner dans les résolutions de leurs différents problèmes. «Nous avons recensé les préoccupations pour essayer de les traiter au niveau central dans le cadre des différents programmes qui vont s’exécuter autour de 2015, a-t-il déclaré. Il a soutenu que des actions sont menées, en vue de contribuer à améliorer la situation de ces travailleurs sur le terrain. Il a cité la négociation de la relecture de la convention collective sectorielle des enseignants et la ratification de la convention 188 de l’Organisation internationale du Travail (OIT) qui prône un l’amélioration des conditions de vie des travailleurs domestiques. En ce qui concerne les travailleurs des bois et bâtiments qui sont dans le secteur informel, M. Soaré a fait comprendre que des actions sont en cours pour mieux les accompagner, et surtout les orienter vers l’assurance volontaire au niveau de la Caisse nationale de sécurité sociale. Le secrétaire général provincial de la CNTB, section Houet, Yacouba Koné, a fait savoir que la formation a eu un impact positif sur les participants. De son avis, certains avaient peur d’approcher le syndicat, malgré les difficultés rencontrées. Il a fait savoir que des domestiques sont payés à 6 000 F CFA, un salaire loin du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) qui est de 30686 FCFA. M. Koné a fait comprendre que grâce à la CNTB, des vigiles de certaines sociétés sont payés au SMIG et même déclarés à la Caisse nationale de sécurité sociale. En outre, la rencontre a été une occasion pour le coordonnateur national des programmes de la CNTB, Drissa Soaré, de collecter les données sur l’assistance juridique au niveau de Bobo-Dioulasso. Et le résultat est satisfaisant selon lui. «Le secrétaire général s’investit pleinement dans la résolution des conflits»a-t-il dit.

Rabalyan Paul OUEDRAOGO