Burkina : le Balai citoyen appelle le président du Faso à "redresser la barque avant qu'il ne soit trop tard" / le Collectif syndical ne reconnait pas les membres qui siègent au Haut conseil pour le dialogue social en son nom 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Dr Jean Marie Batiébo, installé dans ses fonctions de DRRA du Centre-Est

01/12/2014
592

Ministère des ressources animales

Dr Jean Marie Batiébo, installé dans
ses fonctions de DRRA du Centre-Est

 

Tenkodogo,(AIB)-Nommé par le conseil des ministres en sa séance du 24 septembre 2014, directeur régional des ressources animales du Centre-Est (DRRA-CES), le docteur vétérinaire Jean Marie Batiébo a été officiellement installé dans ses nouvelles fonctions par le gouverneur de la région du Centre-Est, le colonel Ousmane Traoré, le vendredi 28 novembre 2014 à Tenkodogo.

La salle de réunion du gouvernorat de Tenkodogo a servi de cadre pour l’installation officielle du nouveau directeur régional des ressources animales du Centre-Est (DRRA-CES), Jean Marie Batiébo, docteur vétérinaire. C’était en présence de la secrétaire générale (SG) du ministère des ressources animales (MRA), Mme Bontoulgou / Somé Joceline, de nombreux responsables des services déconcentrés et centralisés de l’Etat, des représentants des organisations professionnelles des éleveurs de la région, du personnel de la DRRA et des parents et amis. «Au nom de Monsieur le ministre des ressources animales, je vous déclare officiellement installé dans vos nouvelles fonctions ce jour 28 novembre 2014, avec toutes mes félicitations». C’est par ces termes que le gouverneur, le colonel Ousmane Traoré, a déclaré le représentant du département en charge des ressources animales, installé dans ses nouvelles fonctions de directeur régional des ressources animales du Centre-Est. Le premier responsable de la région a invité les organisations professionnelles des éleveurs et les spécialistes de la santé animale et même humaine à faire de la DRRA du Centre-Est, leur partenaire privilégié. Le DRRA sortant, Saïdou Congo a dans son mot d’au revoir aux autorités régionales, aux différents DR et à ses anciens collaborateurs, félicité son successeur, Dr Jean Marie Batiébo pour sa nomination à la tête de la DRRA du Centre-Est, et de poursuivre le travail de coordination. Faisant le bilan de ses 2 ans et 10 mois passé à la tête de la DRRA, Saïdou Congo s’est réjouis des acquis ont été engrangés. Il s’agit entre autres du renforcement des capacités des organisations professionnelles des éleveurs, de l’amélioration de la santé animale, des aménagements pastoraux, des équipements des agents et des éleveurs. Il a soutenu que ces acquis ont été obtenus grâce aux cours de tous les acteurs et partenaires au développement. «Le DRRA sortant Saïdou Congo a été pour nous et ses collèges DR, un conseiller et un animateur qui va sans doute nous manquer pendant les séances des sports. Son ouverture d’esprit, et son dynamisme, en plus de son humeur vont nous manquer sur le terrain pour la pratique du sport», a témoigné Ousmane Traoré. Au nouveau DR entrant, le premier responsable de la région lui a dit que le Centre-Est n’est pas une région singulière. Ousmane Traoré a toutefois rassuré Dr Jean Marie Batiébo à compter sur la disponibilité de l’administration régionale, de ses collègues DR et du personnel de sa direction à l’accompagner pour la réussite de ses nouvelles missions. Les personnes affectées par le projet Bagré, l’épineuse et transversale question du marché de bétails de Pouytenga, qui concerne les ministères des Ressources animales, de l’Administration territoriale et de la sécurité et celui de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, et enfin, du conflit entre éleveurs et agriculteurs dans la zone pastorale de Kabonga, sont entre autres des grands dossiers qui attendent le DRRA entrant. Le personnel de la DRRA a, par la voix de leur porte-parole, Moussa Tankoano, invité leur nouveau DR à placer sa mission sous le sceau de la «concertation mutuelle, de l’écoute, de la confiance, de la détermination empreinte de hauteur de vue». «L’ensemble du personnel de la DRRA –CES, fort de 80 compétences dont également 80 caractères vous réitère plus de volonté, d’engagement et de professionnalisme, pour qu’ensemble, nous nous engagions résolument sur le sentier de développement dans une unité d’action», a-t-il conclu. Aux autorités régionales, provinciales, aux différentes organisations professionnelles des éleveurs de la région, à l’ensemble des partenaires techniques et financiers (PTF) qui accompagnent le ministère et plus particulièrement la DRRA, et aux responsables des différents services déconcentrés et centralisés, Dr Jean Marie Batiébo a dit être à l’écoute de leurs observations et critiques constructives et de leurs expériences pour le permettre d’aller très vite et de réussir ses nouvelles missions. Il a en outre invité les forces vives, les organisations de la société civile à appuyer et à accompagner sa direction, qui a pour mission principale et fondamentale est de servir les populations. Le gouverneur Traoré a saisi l’occasion pour rappeler aux uns et aux autres de la situation actuelle survenue au pays des «hommes intègres» depuis le 30 octobre dernier. Pour lui, il est important que lorsqu’on change de période, que «nous puissions avoir un regard rétrospectif sur le parcours que nous avons achevé, et aussi un regard rétrospectif sur ce qui arrive. Toute chose qui va nécessiter pour beaucoup d’entre nous, que nous puissions changer nos comportements et de reconsidérer les valeurs qui encadrent notre profession…», a prévenu le colonel. Il a par ailleurs invité l’ensemble des responsables des services de l’Etat dans la région à prendre les dispositions nécessaires pour être parmi les passagers dans le train du renouveau qui vient de démarrer au Burkina Faso, et non pas ceux qui vont rester sur le quai.

Bougnan NAON
naon_2012@yahoo.fr