10 Gardes de sécurité pénitentiaire rayés des effectifs de la fonction publique // Le plus important échangeur de Ouagadougou inauguré ce 15 novembre 2018 par le président du Faso// La Semaine nationale de l'internet prévue du 20 au 24 novembre // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Musique :des instruments et matériels flambants neufs offerts à «Tenko Jazz»

08/11/2018
78

Musique

Des instruments et matériels flambants neufs offerts à «Tenko Jazz»


Tenkodogo, (AIB) - La cour du Palais Royal de Tenkodogo, a servi de cadre pour la remise d’un lot de divers instruments et matériels de musique flambants neufs à l’orchestre «Tenko Jazz». Ce don a été offert par le Directeur général du Protocol d’Etat, l'Ambassadeur Raymond Balima, au cours d’une cérémonie toute sobre, présidée  par Sa majesté Naaba Guiguimpolé, roi de Tenkodogo, Dima de «Zoungrantenga»,  le samedi 27 octobre 2018.

Le mythique orchestre «Tenko Jazz», qui a bercé les oreilles de plusieurs générations de mélomanes de la province du Boulgou et du Burkina entier, est sur le point de renaitre après moult difficultés, liées entre autres à l'usure et au manque des instruments et le matériel de l’orchestre «Tenko Jazz». «Nous avons voulu ressusciter l’orchestre et faire en sorte que «Tenko Jazz»  renaisse de ses cendres pour garder à perpétuité la mémoire des devanciers qui se sont dévoué pour le développement de la culture et la musique moderne en particulier dans la province du Boulgou», a déclaré le Directeur général du Protocol d’Etat, l'Ambassadeur Raymond Balima, à l’issu de la remise du don composé de divers instruments et matériels de musique, d'une valeur de près de 15 millions de FCFA, aux responsables de l’orchestre «Tenko Jazz». C’était à l’occasion d’une cérémonie toute symbolique et sobre, présidée par Sa majesté Naaba Guiguimpolé, roi de Tenkodogo, Dima de «Zoungrantenga», qui a eu pour cadre, la Terrace du Palais Royal, transformée en un théâtre de concert.Pour ses souvenirs, Raymond Balima a dit ceci : «Tenko Jazz» a bercé notre enfance et nous sommes restés admirateurs de ceux qui ont mis en place cet orchestre. Et comme vous avez entendu, Sidiki Omar Traoré a énormément fait dans le domaine de la culture au Boulgou et au niveau national. Nous tenons à lui rendre un vibrant hommage. Et c’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous avons amassé petit à petit ce matériel grâce à l’aide d’amis que nous remercions en passant, qui nous ont soutenus dans l’acquisition de ces instruments et matériel que nous offrons à l’orchestre Tenko Jazz». Si ce don constitue un ouf de soulagement pour «Tenko Jazz», le manque de la guitare basse et son ampli, la guitare d’accompagnement avec également son ampli et quelques accessoires, a été relevé par les responsables de l’orchestre. Pour ce faire, ils se sont de nouveau retournés vers leur donateur, Raymond Balima pour les aider à acquérir ces instruments et matériel manquants, pour permettre à l’orchestre d’être au complet. «Nous pensons que l’orchestre est relancé et les mélomanes de Tenkodogo en particulier et du Boulgou en général, ré écouteront les sonorités musicales d’entant de «Tenko Jazz», s’est réjoui Hermann Ouédraogo, musicien de l’orchestre. «Ce qui nous reste maintenant, c’est de nous faire entendre et faire danser la population du Boulgou », a aussi précisé Pierre Balima, chef d’orchestre Tenko Jazz. Créé par feu Sidiki Omar Traoré, «Tenko Jazz» a été rebaptisé «Rialé Jazz», après la mort de la presque totalité des anciens membres de l’orchestre. Seul vivant aujourd’hui, Pierre Balima a confié que sous la conduite de feu Sidiki Omar Traoré, l’orchestre «Tenko Jazz» a remporté le premier prix de leur catégorie en 1967 à Ouagadougou. Rebaptisé «Rialé Jazz», l’orchestre a participé aux semaines nationales de la culture (SNC) Bobo Dioulasso 1986 ; Koudougou-Réo 1988 et aux différentes SNC de 1990, 1992 et 1994, avant que l’orchestre ne s’éteigne. Il a rassuré que par la grâce de Dieu et avec ces instruments et matériel, «Tenko Jazz» qui vient de renaître de ses cendres, sera de nouveau présent sur les podiums de la SNC. Pour assurer la relève, les responsables de l'orchestre ont lancé un avis de recrutement en direction des jeunes qui souhaiteraient apprendre la musique. Le meilleur serait donc à venir.

Bougnan NAON