10 Gardes de sécurité pénitentiaire rayés des effectifs de la fonction publique // Le plus important échangeur de Ouagadougou inauguré ce 15 novembre 2018 par le président du Faso// La Semaine nationale de l'internet prévue du 20 au 24 novembre // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Ecole privée de santé sainte Julie de Tenkodogo : la promotion "votre santé ma préoccupation" s’engage à travailler selon la déontologie médicale

22/10/2018
199

Ecole privée de santé sainte Julie de Tenkodogo

La promotion «votre santé ma préoccupation» s’engage à travailler selon la déontologie médicale

Tenkodogo, (AIB) - L’école privée de santé Sainte Julie de Tenkodogo, a organisé, le jeudi 18 octobre 2018, la cérémonie de prestation de serment de 170 étudiants en fin de formation. Cette  cinquième promotion de l’école qui s’est doté pour tâche «votre santé ma préoccupation», est composée d’infirmiers diplômés d’Etat (IDE), des sages-femmes et maïeuticiens d’Etat (SFME), des Garçons et Filles de Salle (GFS) et des Agents Itinérants de Santé et Hygiène Communautaire (AIS.HC).

Ils sont 170 nouveaux agents de santé composés de 79 infirmiers diplômés d’Etat (IDE), 21 sages-femmes et maïeuticiens d’Etat (SFME), 15 Garçons et Filles de Salle (GFS) et 58 Agents Itinérants de Santé et Hygiène Communautaire (AIS.HC), prêts à servir la nation burkinabè. Issus de la 5e promotion de l’école privée de santé Sainte Julie de Tenkodogo, les 170 agents en blouses blanches et bleue-claire, ont pris pour nom de baptême : «Votre santé ma préoccupation». Leur sortie officielle, présidée par le gouverneur de la région du Centre-Est, Antoine Ouédraogo et parrainée par Idrissa Yamba, représenté par Idrissa Sana, a eu lieu le jeudi 18 octobre 2018, en présence des parents et amis et les enseignants de l’établissement. A travers cette prestation de serment devant les autorités et le personnel d’encadrement, ces agents ont pris l’engagement sur l’honneur et la déontologie médicale de travailler pour le bien-être social  de la population partout où ils seront appelés à servir. «Le nom de votre promotion «votre santé, ma vocation», est suffisamment évocateur de l’engagement que vous devrez prendre vis-à-vis de la santé de la population de notre pays», a déclaré le gouverneur Ouédraogo. Il a rendu un vibrant hommage à Samuel Kéré pour les éminents efforts qu’il déploie pour accompagner le gouvernement dans sa quête permanente du développement, notamment la création de l’emploi et la lutte contre le chômage des jeunes. Un engagement qui se traduit à travers l’ouverture d’écoles de santé, de formation initiant d’enseignants du primaire, des lycées et collèges à travers le territoire nationale. Il a en outre rassuré le fondateur de toute sa disponibilité à soutenir dans son combat patriotique. Le délégué des lauréats, Nako Salfo a soutenu que ces années passées à l’école furent denses non seulement en apprentissage, mais aussi bien en émotions fortes et en rencontre. Au lieu de jouer à la carte de chacun pour soi, nous nous sommes serrés les coudes et nous sommes restés solidaires. Il en outre précisé que «leur promotion fera du bien être de toute personne leur cheval de batail». Idrissa Sana, représentant le parrain, Idrissa Yamba, a félicité ses filleuls pour le travail abattu, avant de les rappeler le caractère sacré de leur serment en ces termes : «La santé est un domaine très sensible et très exigeant qui ne tolère pas les négligences ni les erreurs. Tenez-en compte et accomplissez votre tâche avec rigueur et professionnalisme. Mettez l’homme au centre de vos préoccupations, de vos efforts et sacrifices et de vos initiatives. Vous aurez bien souvent de vous abreuver aux sources des connaissances de vos aînés et enseignants, armés des connaissances fraîchement acquises au prix de vos nombreux sacrifices, sachez alors cultiver l’humilité. Je vous exhorte donc à avoir en mémoire le serment que vous venez de prendre». Pour y parvenir, M. Yamba les conseille à bannir la paresse ; à être adeptes du travail bien fait ; à s’éloigner du gain facile, de la corruption et de la concussion ; à prendre des initiatives et à s’impliquer dans le développement des communautés dans lesquelles ils vivent, etc. Aux 170 nouveaux agents santé qui sortent de son école, le fondateur Samuel Kéré leur a dit ceci : «C’est une occasion pour vous de fêter aujourd’hui, mais ce n’est qu’une étape de la bataille qui est gagnée. Je vous invite à doubler d’effort pour ceux qui sont intéressés par le teste d’intégration et ceux qui travailleront dans le privé. Ne croisez donc pas les bras…».

 

Bougnan NAON