Pose ce 15 octobre à Ouagadougou de la 1re pierre d'une stèle en souvenir à Thomas Sankara, à l'occasion du 31e anniversaire de son assassinat // Le parlement burkinabè demande un suivi rigoureux de ses recommandations relatives à la situation sécuritaire nationale // Le gouvernement  rassure de sa bonne foi à tenir ses engagements en ce qui concerne l'application du protocole d'accord signé avec les syndicats de l'éducation // Les députés burkinabè ont promis de contribuer à l'effort de guerre contre le terrorisme, à hauteur de 1 million FCFA chacun // 




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Conférence annuelle des encadreurs pédagogiques : les acteurs réfléchissent sur la maîtrise des livrets thématiques de l’OPERA

02/10/2018
87

Conférence annuelle des encadreurs pédagogiques

Les acteurs réfléchissent sur la maîtrise des livrets thématiques de l’OPERA

Tenkodogo, (AIB) - Les inspecteurs de l’enseignement du premier degré (IEPD) et les conseillers pédagogiques itinérants (CPI) de la région du Centre-Est, ont tenu du 25 au 28 septembre 2018 à Tenkodogo,  leur conférence annuelle 2018 sous le thème : «l’Observation des pratiques enseignantes dans leurs rapports avec les apprentissages (OPERA)», une méthodologie pédagogique novatrice pour d’atteindre un meilleur encadrement des enseignants dans leur pratique quotidienne de la classe.

Le renforcement des capacités des acteurs constitue un facteur déterminant dans la recherche de l’amélioration de la qualité de l’enseignement au Burkina Faso. Les conférences annuelles des encadreurs pédagogiques (CAEP), faut-il le rappeler, constituent des cadres d’échanges, d’informations et de formation continue. Aussi, elles offrent une occasion privilégiée pour réfléchir sur les activités administratives, pédagogiques et sociales et surtout partager les expériences dans le but de renforcer les capacités et les compétences des acteurs de l’éducation, toute chose qui leurs permettent de réaliser au mieux leurs missions. S’inscrivant dans le prolongement de la CAEP 2017, celle de 2018 a pour objectif général d’amener les Inspecteurs de l’enseignement du premier degré (IEPD) et les conseillers pédagogiques itinérants (CPI), à appréhender et à maîtriser les livrets thématiques de «l’Observation des pratiques enseignantes dans leurs rapports avec les apprentissages (OPERA)», une méthodologie pédagogique novatrice pour d’atteindre un meilleur encadrement des enseignants dans leur pratique quotidienne de la classe. Le message du ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA), Pr Stanislas Ouaro, lu par le conseiller technique, Ousmane Ouédraogo, représentant le gouverneur de la région du Centre-Est, Antoine Ouédraogo à l’ouverture officielle de la CAEP 2018, vise à former et à informer largement les encadreurs pédagogiques sur leurs rôles dans la perspective d’accompagner au mieux les enseignants dans leurs tâches et de contribuer efficacement à une éducation de qualité pour tous. «Espérant que ces 4 jours de réflexions vous permettront de lever leurs inquiétudes, d’obtenir des réponses à vos interrogations et de vous approprier les contenues des communications, le MENA souhaite qu’à travers ces échanges, ces cadres de l’éducation parviennent à appréhender la vision du gouvernement qui est d’atteindre l’objectif d’une éducation de qualité tant au préscolaire, au primaire, au post-primaire et secondaire général et l’enseignement technique et professionnelle», a indiqué le conseiller technique, Ousmane Ouédraogo. Il a pour ce faire, invité les encadreurs pédagogiques à une participation active et assidue à ces journées de réflexion dans la perspective de s’outiller pour un accompagnement optimum des enseignants dans leurs tâches quotidiennes. Le maire de Tenkodogo, El Hadj Harouna Ouélogo a souhaité que cette conférence puisse être un levier qui mette en lumière les bonnes pratiques, construise les conditions de leur essaimage, encourage les équipes de terrain à innover, fasse émerger les nouveaux enjeux pour l’école de demain et formuler des propositions concrètes permettant de relever des défis. Le directeur régional de l’éducation préscolaire, primaire et du non formel (DREPPNF) du Centre-Est, Lucien Zouré, a déclaré qu’il attend de ces IEPD et CPI, une bonne participation aux échanges, être attentifs aux différentes communications, surtout celles concernant les apprentissages, qui renforcent les parties classes au niveau des écoles et au niveau des enseignants. «Il est donc nécessaire qu’à l’instar des autres régions, que le Centre-Est soit au diapason de cette innovation pédagogique qu’est l’OPERA, afin d’implanter durablement les résultats du système éducatif pour pouvoir atteindre les résultats escomptés qui nous ont été fixés par le MENA, à travers la direction générale de l’encadrement pédagogique et de la formation initiale et continue (DGEPFIC)», a ajouté le DREPPNF, Lucien Zouré.

Bougnan NAON