Pose ce 15 octobre à Ouagadougou de la 1re pierre d'une stèle en souvenir à Thomas Sankara, à l'occasion du 31e anniversaire de son assassinat // Le parlement burkinabè demande un suivi rigoureux de ses recommandations relatives à la situation sécuritaire nationale // Le gouvernement  rassure de sa bonne foi à tenir ses engagements en ce qui concerne l'application du protocole d'accord signé avec les syndicats de l'éducation // Les députés burkinabè ont promis de contribuer à l'effort de guerre contre le terrorisme, à hauteur de 1 million FCFA chacun // 




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Personnes vulnérables de Komtoèga : le colonel-major Péguy Hyacinthe Yoda manifeste sa solidarité

02/10/2018
207

Personnes vulnérables de Komtoèga

Le colonel-major Péguy Hyacinthe Yoda manifeste sa solidarité

Tenkodogo, (AIB) - Le colonel-major de l’armée burkinabè, Péguy Hyacinthe Yoda, natif de la commune de Komtoèga et gouverneur de la région du Sahel, soucieux du bien-être de ses parents, a pensé accompagner l’effort du gouvernement, a donné du sourire à 140 personnes indigentes et vulnérables de sa commune, province du Boulgou, à travers la remise de  7 T de vivres composés de  140 sacs de maïs de 50 kg à partager gratuitement. C’était au cours d’une cérémonie toute sobre qui a connu la présence des autorités locales.

 

Des personnes indigentes et vulnérables des 13 villages de la commune de Komtoèga, ont fait l’objet d’une attention particulière, d’un des fils de la localité, le samedi 29 septembre 2018. Il s’agit du colonel-major de l’armée burkinabè, Péguy Hyacinthe Yoda, natif de Komtoèga et gouverneur de la région du Sahel. Ce dernier a offert 7 tonnes de vivres, composées de 140 sacs de maïs de 50 kg à partager gratuitement à ses parents vulnérables. Chacune des 140 de ces personnes ont reçu un sac de 50 kg de maïs de ce geste de solidarité et d’humanisme du colonel-major Péguy Hyacinthe Yoda. 

«Le sens de mon action est, avant tout, un geste de solidarité à l’égard des personnes indigentes et vulnérables de l’ensemble des 13 villages du département de Komtoèga, surtout en cette période critique de soudure où les greniers sont vides, alors que les récoltes ne sont pas encore disponibles. 

A travers ce geste, j’entends apporter ma modeste contribution en tant ressortissant de ce département aux efforts de l’Etat dans le domaine de la sécurité alimentaire et de la protection sociale des personnes vulnérables tels que décliné dans le principal référentiel de développement de notre pays à savoir, le Plan national de développement économique et social (PNDES)», a dit dans son message le colonel-major Yoda. Il a aussi pris langue de revenir les prochains jours, mais cette fois-ci avec d’autres projets pour soutenir les secteurs de la santé, de l’éducation et de la jeunesse.

 Le préfet du département de Komtoèga et président du conseil départemental de secours et d’urgence (CODSUR), Bélili Césaire Bationo a salué ce geste de générosité et d’humanisme et surtout la pensée du colonel-major Péguy Hyacinthe Yoda de venir soulager la souffrance de ses parents, surtout en ces moments de soudure «quand bien même les arachides et le Kansa les permettent de tenir…». Il a toutefois rassuré le donateur que ces vivres parviendront aux bénéficiaires. 

Bélili Césaire Bationo a saisi l’occasion appelé à l’élan de solidarité à tous les fils et aux filles et à toutes les bonnes volontés qui peuvent faire quelque dans ce sens, à faire parler leur cœur à l’endroit des personnes en détresses du département. M. Bationo a pour l’occasion, traduit ses sentiments de reconnaissance au colonel-major Péguy Hyacinthe Yoda, pour sa pensée à l’endroit de ses parents. Il a par ailleurs annoncé le démarrage prochain d’une opération de vente de céréales à prix social. Le porte-parole des bénéficiaires, Noufou Zéllé a aussi traduit ses remerciements à l’endroit du donateur, le colonel-major Yoda pour cette marque de solidarité qu’il leur a témoigné en leur gratifiant de 7 T de vivres et également aux membres du CODSUR qui ont contribué à l’identification de ces personnes vulnérables, surtout pour la réussite de la cérémonie.

Bougnan NAON