Pose ce 15 octobre à Ouagadougou de la 1re pierre d'une stèle en souvenir à Thomas Sankara, à l'occasion du 31e anniversaire de son assassinat // Le parlement burkinabè demande un suivi rigoureux de ses recommandations relatives à la situation sécuritaire nationale // Le gouvernement  rassure de sa bonne foi à tenir ses engagements en ce qui concerne l'application du protocole d'accord signé avec les syndicats de l'éducation // Les députés burkinabè ont promis de contribuer à l'effort de guerre contre le terrorisme, à hauteur de 1 million FCFA chacun // 




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Campagne agricole 2018-2019 : Environ 224 000 T de céréales attendues

24/09/2018
92

Campagne agricole 2018-2019

Environ 224 000 T de céréales attendues

Tenkodogo, (AIB) - Le gouverneur de la région du Centre-Est, Antoine Ouédraogo a effectué le jeudi 14 septembre 2017, une tournée de suivi de la campagne agricole 2017-2018 Centre-Est. L’objectif est de constater et apprécier la physionomie des champs et s’imprégner des difficultés des producteurs sur le terrain. Il a en outre échangé avec les acteurs sur les actions de soutien et d’accompagnement menées par le gouvernement au profit de l’amélioration de la production agricole.

L’étape actuelle du déroulement de la campagne agricole 2018-2019 au Centre-Est est satisfaisant, rassurent les services techniques de la direction régionale de l’agriculture et des aménagements hydrauliques (DRAAH) du Centre-Est. Environ 224 000 T de céréales, 69 000 T d’autres cultures vivrières et 125 000 T de cultures de rente sont attendus à la clôture de cette campagne agricole au Centre-Est. 

Afin de s’imprégner du déroulement de la campagne agricole de cette année dans la région du Centre-Est, le gouverneur, Antoine Ouédraogo, accompagné des hauts commissaires des trois provinces, du DRAAH du Centre-Est, Ibrahima Ouédraogo, ceux de l’élevage, de  l’eau, des ressources animales, de l’environnement, de l’action sociale et des techniciens d’agriculture, effectué le jeudi 13 septembre 2018, une tournée de suivi dans les champs dans les provinces du Koulpelogo, du Boulgou et du Kourittenga pour constater de visu et admirer la qualité des champs. Les exploitations de 7,1ha (de coton, du niébé et du riz) du producteur modèle Mourfou Sénon, dans la commune de Lalgaye; de la production semencière du maïs de 5 ha de Sorgho Seydou, dans la commune de Tenkodogo ; de la production semencière de riz variété FKR19 de 5 ha de Mme Zougmoré / Damiba Bernadette, d’une parcelle vitrine des producteurs (PVP), dans la commune de Tensobentenga  et un magasin de warrantage, dans la commune de Yargo, ont à cet effet, reçus la visite du gouverneur Ouédraogo.

 D’une superficie totale de 1748 m2, la PVP comprend six parcelles de 200 m2 chacune et a pour objectif de faciliter l’adoption des technologies performantes issues de la recherche et des savoirs locaux. Ses objectifs spécifiques sont entre autres de favoriser l’adoption et l’appropriation des technologies innovantes en réponse aux changements climatiques ; à diversifier la production agricole ; à améliorer les rendements des productions et introduire de nouvelles spéculations. Du niébé Mung bean/Tigré, cycle de 60 jrs; du soja G196, de 100 jrs ; du niébé komcallé de 68 jrs ; du sésame S42 de 90 jrs ; du maïs barka de 80 jrs et du sorgho Sariasso 14 (blanc taché en couleur) de 115 à 120 jrs, sont les spéculations avec des rendements variés qui y sont exploitées dans cette PVP dans le village de Gonsin, commune de Tensobentenga dans la province du Kourittenga. 

Selon les techniciens d’agriculture, la mise en place d’une telle parcelle vise à faire découvrir l’existence de variétés améliorées adaptées aux conditions agro-climatique du Burkina Faso, à faciliter l’accessibilité des acteurs aux différents résultats de la recherche ; des diversifications des productions et l’accès aux connaissances de technologies consignées dans les fiches techniques. Réalisé cette année 2018 sur financement du Projet d’amélioration de la production agricole et de la sécurité alimentaire (PAPSA), le magasin de warrantage est équipé de panneaux solaires et une aire de séchage de 100 m2, au profit du groupement Pegwendé, du village de Silmiougou Yarcé, commune de Yargo. D’un coût d’environ 25 000 000 de F CFA, avec une capacité de stockage du de 100 tonnes, son impact socio-économique est entre autre, l’augmentation des capacités de stockage des produits ; l’amélioration des conditions de stockage des produits ; l’augmentation des revenus générés par l’activité de warrantage et la contribution à la sécurité alimentaire des ménages et lutte contre la pauvreté. 

Le DRAAH du Centre-Est, Ibrahima Ouédraogo, a indiqué que cette sortie de terrain a pour but de permettre aux autorités de la région de suivre l’évolution de la campagne agricole au de leurs circonscriptions territoriales. Les contrains expliquées au premier responsable de la région se résument au manque d’organisation et de planification au niveau des  acteurs pour l’achat des intrants de qualité ; l’insuffisance de grandes superficies isolées pour la production semencières  et les attaques des exploitations par la chenille légionnaire. 

Sur ce point, les techniciens ont relevé qu’à la date du 10 septembre 2018, 1468 ha de maïs et de sorgho ont été infestés par la chenille légionnaire d’automne, contre 953 ha traités avec divers produits avec un taux probable des rendements estimé entre 1 et 5%. Les producteurs souhaitent l’organisation d’ateliers B2B entre producteurs et acheteurs/ transformateurs  et le rapprochement des sites de vente des semences de base aux producteurs. Le gouverneur Antoine Ouédraogo a au cours de cette sortie de suivi de la campagne agricole 2018-2019, rendu un hommage appuyé aux producteurs et productrices de sa région pour le dévouement avec lequel ils se battent pour assurer la sécurité alimentaire dans la région. Il  a aussi salué l’action prompte des services techniques relative aux attaques des chenilles légionnaires qui, heureusement a été maîtrisées.

Bougnan NAON