Pose ce 15 octobre à Ouagadougou de la 1re pierre d'une stèle en souvenir à Thomas Sankara, à l'occasion du 31e anniversaire de son assassinat // Le parlement burkinabè demande un suivi rigoureux de ses recommandations relatives à la situation sécuritaire nationale // Le gouvernement  rassure de sa bonne foi à tenir ses engagements en ce qui concerne l'application du protocole d'accord signé avec les syndicats de l'éducation // Les députés burkinabè ont promis de contribuer à l'effort de guerre contre le terrorisme, à hauteur de 1 million FCFA chacun // 




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Lutte contre le terrorisme:736 pandores disent « oui » à l’appel de la nation

24/09/2018
358

Lutte contre le terrorisme

 

736 pandores disent « oui » à l’appel de la nation

La cérémonie de sortie de la 44e promotion des élèves sous-officiers de la gendarmerie nationale a lieu, le vendredi 21 septembre 2018 au camp Ouézzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso.  Au nombre de 736, ces gendarmes viennent renforcer le dispositif sécuritaire national, dans un contexte marqué par des attaques terroristes. 

 

Après deux ans de formation pratique et théorique, l’Ecole nationale de sous-officiers de gendarmerie (ENSOG) a mis à sa disposition de la nation de nouveaux gendarmes. La 44e promotion des sous-officiers  de gendarmerie a fait un taux de réussite de 99,86% avec 14 redoublants, 1 élève recalé, et 3 radiés, selon le commandant de l’ENSOG, le capitaine Kitri Stéphane Séssouma. Composé de 736 gendarmes dont  25 filles, cette promotion a choisi comme nom de baptême « Dévouement et sacrifice ». Jugés aptes à servir dans la gendarmerie nationale, les nouveaux pandores viennent  ainsi renforcer les rangs de l’armée. La cérémonie de sortie a lieu, le vendredi 21 septembre 2018 au camp Ouézzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso, sous la présidence du ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants, Jean Claude Bouda. Les désormais Maréchaux des logis (MDL) se sont engagés à défendre l’intégrité du territoire avec « courage et loyauté dans la sueur et comme dans le sang ». « Pour la patrie, la loi et l’honneur, chère 44e promotion, disons oui à l’appel de la nation, ensemble hissons haut son flambeau », ont fredonné les pandores au cours de l’exécution de l’hymne de la 44e promotion de l’Ecole nationale des sous-officiers de gendarmerie. Le ministre  en charge de la défense nationale, Jean Claude Bouda, a pour sa part, fait savoir que cette promotion va apporter sa contribution dans le cadre de la «lutte implacable contre le terrorisme afin que le Burkina Faso connaisse un climat de sérénité, de paix et de stabilité ». Quant au colonel Omer Marie Bruno Tapsoba,  chef d’Etat-major de la gendarmerie nationale, il a indiqué que la 44e promotion va être déployée dans les unités et services de la gendarmerie afin de renforcer leurs capacités. Chose qui, de son avis,  va contribuer à faire face à la menace terrorisme que connait le pays. La cérémonie de sortie a été ponctuée par les démonstrations des aptitudes acquises au cours de la formation et d’un défilé des différents corps de la gendarmerie.

 

Boudayinga J-M THIENON