Pose ce 15 octobre à Ouagadougou de la 1re pierre d'une stèle en souvenir à Thomas Sankara, à l'occasion du 31e anniversaire de son assassinat // Le parlement burkinabè demande un suivi rigoureux de ses recommandations relatives à la situation sécuritaire nationale // Le gouvernement  rassure de sa bonne foi à tenir ses engagements en ce qui concerne l'application du protocole d'accord signé avec les syndicats de l'éducation // Les députés burkinabè ont promis de contribuer à l'effort de guerre contre le terrorisme, à hauteur de 1 million FCFA chacun // 




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Bureau régional de Plan International Burkina Faso de Centre-Est : Élaborer une feuille de route pour un partenariat bénéfique avec les médias

18/09/2018
120

Bureau régional de Plan International Burkina Faso de Centre-Est

Élaborer une feuille de route pour un partenariat bénéfique avec les médias

Tenkodogo, (AIB) - Une rencontre d’échanges avec les responsables et journalistes des médias publics et privés des régions de l’Est et du Centre-Est a eu lieu. L’objectif était de définir les stratégies et modalités afin de sceller un partenariat fructueux et bénéfique entre le bureau régional du Centre-Est de Plan International Burkina Faso (PI/BF) basé à Koupèla, dans la province du Kourittenga et les organes de presse des deux régions. Les travaux de ladite rencontre ont été présidés par la directrice du Bureau du Centre-Est/Koupèla, Madame Kafando née Sawadogo Hawa.

Le nouveau plan stratégique pays 2019-2022 de Plan International Burkina Faso (PI/BF) a pour but : «d’ici à 2022, deux millions d’enfants vulnérables et exclus, en particulier les filles, soient protégées du mariage d’enfants et des autres pratiques néfastes dans des communautés résilientes au Burkina Faso». 

La directrice du Bureau du Centre-Est/Koupèla, Mme Kafando Hawa a aussi précisé que ce plan est étroitement lié à la stratégie mondiale de Plan International 2017-2022, dont l’objectif est de faire progresser les droits des enfants et l’égalité pour les filles et l’ambition d’agir ensemble pour que 100 millions de filles puissent apprendre, diriger, décider et s’épanouir. Elle a en outre ajouté ce plan stratégique contribue à la mise en œuvre de la Convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant, du Plan national de développement économique et social (PNDES), des politiques nationales et des Objectifs de développement durable (ODD). 

Au niveau opérationnel, Mme Kafando a indiqué que des projets ont été initiés pour l’atteinte des objectifs stratégiques. Toutefois, poursuit-elle, l’atteinte de ces objectifs nécessite la mise en œuvre de stratégies parmi lesquelles, la stratégie d’influence. C’est pourquoi, a indiqué Hawa Kafando, PI/BF bureau du Centre-Est, souhaite renforcer son partenariat avec les médias du Centre-Est et de l’Est pour accompagner les actions de communication pour le changement de comportement (CCC) des projets mis en œuvre et la visibilité de l’Organisation. 

A entendre la directrice du Bureau de Plan International du Centre-Est/Koupèla, cette rencontre d’échanges avec les responsables et journalistes des médias publics et privés des régions de l’Est et du Centre-Est, pour ensemble définir les stratégies et modalités afin de sceller un partenariat fructueux et gagnant-gagnant entre les parties prenantes. Cette rencontre, à en croire Mme Kafando née Sawadogo Hawa, est également une opportunité de renforcement des connaissances des hommes et femmes de médias sur l’ONG et ses priorités stratégiques et programmatiques. Son objectif général est aussi de définir et élaborer une feuille de route et des stratégies pour un partenariat bénéfique entre le bureau du Centre-Est et les médias publics et privés des régions de l’Est et du Centre-Est. 

Elle vise spécifiquement à améliorer le niveau de connaissance des journalistes sur l’ONG et les priorités de sa stratégie mondiale 2017-2022 ; améliorer le niveau de connaissance des journalistes sur la politique de sauvegarde des enfants et jeunes notamment celle de l’égalité des genres et l’inclusion de PI et enfin, élaborer un plan d’actions de renforcement du partenariat entre l’ONG et les médias des deux régions. 

Au sortir de cette rencontre, Mme Kafando dit attendre des hommes et femmes des médias des deux régions, qu’ils continuent dans le professionnalisme quel que soit la situation qui va se présenter, que ce professionnalisme prévale d’abord ; qu’ils s’intéressent également aux activités que mène Plan International sur le terrain et d’être son porte-voix auprès des communautés et de ses partenaires. «Nous attendons à ce que vous, hommes et femmes des médias, à travers ce partenariat, soient notre relais là où nous ne pourrons pas êtres et vous rassure de tout mettre en œuvre pour faciliter votre tâche sur le terrain», a-t-elle déclaré.

Bougnan NAON