Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Burkina : Le Premier ministre salue l’apport «inestimable» de la chambre de commerce

13/09/2018
109

 

Burkina- Commerce-Institution

 

Burkina : Le Premier ministre salue l’apport «inestimable» de la chambre de commerce

 

Ouagadougou, 13 sept 2018(AIB)- Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a salué jeudi, l’apport «inestimable» de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, en 70 ans, dans l’économie burkinabè.

 

Selon le chef du gouvernement Paul Kaba Thiéba, le secteur privé est «le fer de lance de l’économie burkinabè».

 

Il a précisé que ce secteur est pourvoyeur d’emplois pour les jeunes et de création de richesses pour le Burkina Faso.

 

M. Thiéba s’exprimait jeudi à Ouagadougou, à l’occasion de la commémoration des soixante-dix ans de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF).

 

D’après lui, la contribution de la chambre de commerce est «inestimable» dans l’essor économique de la nation et son gouvernement s’engage à l’accompagner davantage pour le bien-être des populations.

 

Le chef du gouvernement a précisé que la lutte contre le chômage passe par le développement du secteur privé, une priorité selon lui , pour l’exécutif.

 

Paul Kaba Thiéba a rappelé la création des ports secs et des centres de formation professionnelle pour améliorer l’environnement des affaires au Burkina Faso.

 

Il a signalé aussi le rabaissement des frais de création d’entreprise qui sont passés de 100 000FCFA à 5 000FCA

 

«Nous travaillons à réduire les délais de création d’une entreprise afin d’encourager les jeunes à aller vers les entreprises privées», a -t-il ajouté.

 

Pour le président de la CCI-BF, Mahamadi Sawadogo, son institution a acquis une renommée au niveau sous -régional et est en passe de devenir une référence en matière de promotion du secteur privé.

 

M. Sawadogo a souligné que la CCI-BF compte faire de l’enclavement du Burkina Faso, un atout et non une contrainte pour son développement.

 

Agence d’Information du Burkina

 

no/ata

Photo : chambre de commerce