Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Faits de société et politique, au menu des quotidiens burkinabè

14/09/2018
218

Burkina-Presse-Revue

Faits de société et politique, au menu des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 14 sept. 2018 (AIB)-Les journaux burkinabè traitent, ce vendredi, de sujets liés à la politique, notamment la conférence de presse animée, la veille, par l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP), sans oublier les faits de société.

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso arbore ce titre : «Wendabo : Née sous le syndrome du tetra-amelia», parlant d’une fillette de neuf ans et qui vit avec un handicap.

Pendant ce temps, Le Pays, autre quotidien privé, évoque le cas de dix fillettes victimes de l’excision à Santéma, dans la commune de Boussouma, région du Centre-nord du Burkina.

A ce propos, le quotidien à capitaux publics Sidwaya renseigne que les dix fillettes excisées ont été évacuées, hier jeudi, au Centre hospitalier régional (CHR) de Kaya, chef-lieu de la région du Centre-ouest et ont même reçu la visite d’autorités locales.

Toujours à propos de l’excision, Sidwaya titre : «Mutilations génitales féminines : La Première dame entend associer les artistes à la lutte»

Le journal Le Quotidien, dans sa rubrique ‘’Digne d’intérêt’’, aborde le cas de «trois filles dont deux mineures enceintées par un militaire» à Dédougou, ville située au Nord-ouest du Burkina.

Le même journal consacre sa manchette à l’affrontement entre Dozo et koglwéogo (deux groupes d’autodéfense) dans la commune de Karangasso-Vigue.

Le journal cite le porte-parole du chef de canton de Vigué qui dit que «les dozos ont répliqué à l’agression des koglwéogo», avant de donner «la version d’un koglwéogo».

En politique, les journaux ont largement commenté la conférence de presse animée, la veille à Ouagadougou, par l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP).

Ainsi, L’Observateur Paalga et Le Quotidien titre en chœur : «Le CFOP (Chef de file de l’opposition, structure dirigée par Zéphirin Diabré, Ndlr) n’est plus un contre-pouvoir, il est contre le pouvoir», reprenant les propos de Me Bénéwendé Stanislas Sankara, membre de l’APMP.

Pour sa part, Sidwaya affiche en guise de titre ceci : «Attaque terroristes à l’Est : +Une véritable opération de déstabilisation+, selon l’APMP».

«Marche-meeting du 29 septembre (annoncée par l’opposition, Ndlr): un dessin machiavélique selon l’APMP», mentionne de son côté, Aujourd’hui au Faso.

Agence d’information du Burkina