Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Insécurité au Burkina : Un mouvement appelle au soutien des familles des victimes d’attaques terroristesl

12/09/2018
209

Burkina-Sécurité-Attaques-Soutien

Insécurité au Burkina : Un mouvement appelle  au soutien  des familles des victimes d’attaques terroristes

Ouagadougou, le 12 sept. 2018 (AIB)-Le Mouvement je suis Burkinabè (MOB), a appelé lundi, les Burkinabè à soutenir les  familles des Forces de défenses et de sécurités (FDS) et des fonctionnaires victimes des attaques terroristes, en donnant leurs contributions financières au numéro Orange Money 67431729, rapporte Sidwaya.

Pour le porte-parole du MOB, Abdoul Aziz Bougma, il s’agit, entre autres, de collecter des fonds pour soutenir la scolarité des enfants des FDS, des fonctionnaires victimes d’attaques terroristes, de reconstruire les infrastructures publiques détruites et de ramener la sérénité dans le pays.

M. Bougma dont les propos sont rapportés par le quotidien Sidwaya, s’exprimait  à l’occasion du point de presse de présentation de leur mouvement.

Il  a justifié que l’idée est née suite aux attaques terroristes répétées. «Les Burkinabè sont invités à faire preuve de générosité dans cette difficile situation sécuritaire que leur pays traverse », a exhorté le porte-parole du mouvement.

L’objectif visé est de «faire de chaque individu une FDS, faire un plaidoyer pour qu’on réveille les polices de proximité dans toutes les communes du Burkina Faso, montrer aux yeux du monde que le peuple est débout pour lutter contre les attaques, rassurer les amis du Burkina Faso en faisant en sorte qu’il n’y ait plus de zones dites rouges sur notre territoire national…», a déclaré Abdoul Aziz Bougma.

Le Journal renseigne que le collectif prévoit s’adresser à plusieurs départements ministériels pour obtenir leurs concours.

«Un comité de gestion des fonds récoltés, composé de représentants du Mouvement, des familles des victimes, des FDS, de la presse et du ministère en charge de la solidarité nationale sera mis en place», a laissé entendre M. Bougma.

Et d’assurer qu’«un rapport sur la collecte des sommes d’argent et autres ressources mobilisées sera fait à la presse de façon hebdomadaire pour permettre à tous d’avoir un regard sur les activités du mouvement».

Agence d’information du Burkina

fo/rs/ak

 

Photo prise sur le Net