10 Gardes de sécurité pénitentiaire rayés des effectifs de la fonction publique // Le plus important échangeur de Ouagadougou inauguré ce 15 novembre 2018 par le président du Faso// La Semaine nationale de l'internet prévue du 20 au 24 novembre // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

La politique, sujet phare à la Une des quotidiens burkinabè

12/09/2018
236

Burkina-Presse-Revue

La politique, sujet phare à la Une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 12 sept. 2018 (AIB)

Les quotidiens burkinabè de ce mercredi traitent de l’actualité politique nationale essentiellement marquée par la conférence de presse animée, la veille, par l’opposition, ainsi que la sortie de l’Union pour la république et la démocratie (URD), un nouveau parti.

«Paysage politique burkinabè: L’URD d’Elisée Kiemdé fait son entrée», arbore à sa Une, le quotidien privé Aujourd’hui au Faso qui informe que le nouveau parti a été présenté, hier mardi à Ouagadougou, lors d’une conférence de presse.

Le journal rapporte que des dires de ses fondateurs, c’est un parti d’obédience social-démocrate «se réclamant ni de l’opposition ni de la majorité présidentielle et dont l’ambition est la conquête du pouvoir».

Pour sa part, Le Pays, autre quotidien privé, affiche en première page, l’image et les propos du président de l’URD, Albert Elisée Kiemdé qui dit : «Nous ne nous définissons ni de la majorité ni de l’opposition».

Sidwaya, le quotidien à capitaux publics relate que le président Kiemdé a fait observer que «les Burkinabè doivent être solidaires pour combattre l’ennemi terroriste».  

Pendant ce temps, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, se contente de titrer : «Union pour la république et la démocratie (URD) : Première sortie».

La même publication consacre sa manchette à la conférence de presse animée, hier mardi, par des partis affiliés au Chef de file de l’opposition politique (CFOP).

«Marche-meeting du 29 septembre : +Nous ne comprenons pas pourquoi le pouvoir s’affole», titre L’Observateur Paalga, reprenant les propos de Mamadou Kabré, l’un des deux animateurs de la conférence de presse de l’opposition.

A ce sujet, Aujourd’hui au Faso mentionne en guise de titre: «Marche de l’opposition politique : +le 29 septembre, Roch et son gouvernement vont sortir de leur doux sommeil+».

Le confrère qui rapporte ainsi les propos des conférenciers, rappelle qu’«après un mois de suspension, l’opposition politique burkinabè a repris ses points de presse hebdomadaires».

Et de préciser que hier mardi, c’étaient Adama Séré, président du Rassemblement des écologistes du Burkina Faso (RDE-BF) et Mamadou Kabré, président de PRIT-Lannaya qui ont échangé avec les journalistes, durant plus d’une heure.

Agence d’information du Burkina

ata/ak