Les députés burkinabè ont promis de contribuer à l'effort de guerre contre le terrorisme, à hauteur de 1 million FCFA chacun // Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Secteur des transporteurs routiers :une faîtière en gestation

11/09/2018
103

Secteur des transporteurs routiers  

Une faîtière en gestation  

A initiative des élus consulaires, les acteurs du secteur des transports de Bobo-Dioulasso se sont réunis le dimanche 9 septembre 2018, dans la cité de Sya. Cette rencontre de concertation a servi de cadre, pour dresser le bilan à mi-parcours des élus consulaires, et de jeter les bases de la création d’une faîtière des organisations socio-professionnelles des transports routiers du Burkina Faso.

 

Les acteurs du secteur des transports routiers sont partis pour s’unir dans une seule structure. Le ton a été donné par les transporteurs de Bobo-Dioulasso. En effet, à l’initiative des élus consulaires régionaux  les représentant, ils se sont concertés le dimanche 9 septembre 2018, dans la salle de réunion de la Chambre régionale de commerce et de l’industrie des Hauts-Bassins. Selon le représentant des transporteurs dans la Chambre consulaire, Haïdara Sidi Mohamed, les transporteurs ont un sérieux problème d’organisation et toutes les difficultés que vit le secteur aujourd’hui découlent de cet état de fait. Le salut du secteur se trouve, à ses dires dans le regroupement des acteurs dans une faîtière. Chose, a-t-il dit, que demande d’ailleurs le gouvernement qui veut d’un seul interlocuteur. Le contenu des échanges du jour a été principalement  consacré à la faîtière en question. Puis à travers des échanges, il a été demandé l’adhésion de tous pour qu’elle soit une réalité. Sidi Mohamed Haïdara a en outre précisé que la faîtière n’a rien à avoir avec la situation actuelle que vit le secteur, à savoir le conflit entre syndicats qui a abouti récemment à leur suspension. C’est un combat qui date d’une vingtaine d’années, a-t-il  affirmé. Dans le discours d’ouverture de la rencontre, le Président de la délégation régionale de la Chambre de commerce et d’industrie des Hauts-Bassins, Lanciné Diawara, a souligné que Bobo-Dioulasso accorde une grande importance au secteur du transport. « Bobo-Dioulasso est une ville carrefour où l’activité de transport ne peut être mis au second plan » a indiqué Lanciné Diawara. De nombreux projets, a indiqué M. Diawara, sont ainsi prévus afin de créer un cadre de travail propice à l’ensemble des acteurs du secteur des transports routiers. Parmi ces projets, on compte l’extension du port sec, qui comprendra une zone d’activités diverses (ZAD). Aussi, un terrain de 25 hectares a été acquis sur la route de Orodara (axe Bobo-Dioulasso-Orodara) pour héberger les camions citernes et les véhicules importés destinés à la vente. Tout cela, a assuré Lanciné, pour fluidifier le transport.

Alpha Sékou BARRY

Diro Benoit  Wilfried TOE