Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Insécurité au Burkina : l’appel de Bala Sakandé aux medias et forces vives de Bobo

11/09/2018
90

Insécurité au Burkina 

L’appel de Bala Sakandé aux medias et forces vives de Bobo 

Le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé en séjour à Bobo-Dioulasso, a rencontré le 8 septembre 2018, les hommes de media et les forces vives de la région des Hauts-Bassins. Dans un contexte d’insécurité, le président Sakandé a invité les uns et les autres  à l’union sacrée et à soutenir les forces de défense et de sécurité pour enrailler le fléau dans notre pays.

 

La question de l’insécurité que vit le Burkina a été au centre des échanges entre les forces vives et le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, le 8 septembre 2018 à Bobo-Dioulasso. Pour venir à bout de ce phénomène, Alassane Sakandé a exhorté les populations à soutenir les forces de défense et de sécurité(FDS) et à beaucoup collaborer avec elles.  Pour lui, sans une bonne collaboration des populations, les efforts des FDS ne seront pas efficaces. Les jeunes, les coutumiers, les anciens et les femmes ont tous condamné les attaques répétées dont est victime le Burkina et ont fait des propositions au gouvernement pour les combattre. Outre les questions sécuritaires, Alassane Sakandé a entretenu les forces vives de la région sur les rôles et missions de l’Assemblée nationale, les reformes en cours pour prendre en compte les préoccupations des femmes et des jeunes. Il envisage d’ailleurs un forum avec ces couches de la population et aussi avec les élus locaux pour une prise en compte conséquent des préoccupations des populations à la base. En attendant,  il a invité les forces vives à l’union pour le développement de la région des Hauts-Bassins. Le gouverneur de la région des Hauts Bassins, Antoine Atiou a salué cette démarche du président de l’Assemblée nationale qui a choisi de venir au contact des populations afin de recueillir leurs inquiétudes.

 

70 tonnes de maïs et 30 tonnes de riz aux femmes

 

Et ces préoccupations relevées par les participants portent surtout sur la question du chômage des jeunes, la fermeture des établissements scolaires non en règle et les attributions de terrain aux sociétés immobilières alors que la mesure de suspension n’est pas encore levée. Sur cette question du foncier, Alassane Bala Sakandé a laissé entendre que des mesures conservatoires seront prises pour dit-il, « arrêter la prédation des terres des populations ». Le président de l’Assemblée nationale a au nom des députés du Houet promis 70 tonnes de maïs et 30 tonnes de riz aux femmes qui ont sollicité des vivres au cours de la rencontre. Avant les forces vives Alassane Sakandé a échangé dans la matinée avec les acteurs des medias à qui il a lancé le même message de soutien et d’encouragement aux forces de défense et de sécurité dans leur combat contre l’insécurité. Le président a promis d’échanger avec les responsables des medias en vue d’amoindrir les charges pour l’émergence d’une presse libre et indépendante. Les journalistes ont quant eux soumis au président de l’Assemblée nationale  leurs préoccupations qui portent sur l’accès difficile aux sources d’information, l’insuffisance des moyens techniques et financiers et le manque de formation. La directrice régionale de la communication des Hauts-Bassins, Marguerite Blegna a loué la démarche du président Sakandé qui a tenu à rencontrer les journalistes de Bobo-Dioulasso afin de  s’imprégner de leurs conditions de travail.

Adaman DRABO

Diro Benoit Wilfried TOE (Stagiaire)