Le plus important échangeur de Ouagadougou sera inauguré le 15 novembre 2018 // Le Burkinabè Mathias Sorgho remporte le maillot jaune au Tour du Faso 2018 // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  Le Burkina classé 3e au Conseil des droits humains de l'ONU (expert) // Apollinaire Compaoré élu président du Conseil national du patronat burkinabè // 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

« Nuit de la jeune fille leader » :Rompre avec les entraves à l’épanouissement

10/09/2018
234

« Nuit de la jeune fille leader »

 

Rompre avec les entraves à l’épanouissement

 

L’Association pour l’épanouissement de la jeune fille (AEJF) a procédé, le samedi 1er  septembre 2018 à Bobo-Dioulasso, au lancement de la 4e  édition de la « Nuit de la jeune fille leader ». Cette édition se tiendra sous le thème « La  responsabilité de la jeune fille face aux maux qui entravent son épanouissement ».

 

Le finale de la 4è édition la « Nuit de la jeune fille leader » se tiendra le 13 octobre 2018. Elle aura lieu après plusieurs étapes comme les séries de formation en art oratoire, culinaire, la présélection des candidates. En prélude à cette nuit, l’Association pour l’épanouissement de la jeune fille (AEJF) a procédé, au lancement de l’édition 2018, le samedi 1er septembre à Bobo-Dioulasso. Rendez-vous annuel depuis 2015, cette édition se tiendra sous le thème «  La responsabilité de la jeune fille face aux maux qui entravent sonépanouissement ». Pour la présidente de l’AEJF, Justine Nana, la « nuit de la jeune fille leader » est un projet d’abord dans ce sens qu’elle vise à former les jeunes filles sur le leadership et l’entreprenariat féminin. Au-delà du projet, c’est aussi un concours qui va permettre de décerner des prix à celle qui se démarquera des autres, a-t-elle ajouté. L’innovation majeure de cette édition, à l’en croire, est  la participation de jeunes filles venues de d’autres villes du Burkina Faso autre que Bobo-Dioulasso ; à savoir Ouagadougou, Koudougou, Koupéla et Dori. « L’émancipation de la jeune fille passe par son leadership », a confié Justine Nana et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle cette année encore, l’accent sera mis sur la formation des jeunes filles en art oratoire. Le directeur régional de la solidarité nationale et de la famille, Moussa Ouattara représentant la marraine de la cérémonie, la ministre de la  solidarité nationale et de la famille a félicité les jeunes filles pour leur participation à l’activité tout en les exhortant à bien suivre ladite formation. Pour lui, cette activité «  obéit à la mise en œuvre de leur mission qui est de promouvoir et protéger la jeune filleet la femme » ; raison pour laquelle, son département  a décidé d’accompagner cette association féminine qui se trouve en « si bon chemin ».

Boudayinga  J-M THIENON

Farida TRAORE

(Stagiaire)