Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Attaques au Burkina : Roch Kaboré promet des mesures ''urgentes'' contre ''une vaste déstabilisation''

08/09/2018
526

Burkina-Insécurité

Attaques au Burkina : Roch Kaboré promet des mesures ''urgentes'' contre  ''une vaste déstabilisation''

Ouagadougou, 08 sept.2018(AIB)-Le président du Faso Roch Kaboré a assuré samedi, que ''des dispositions urgentes'' seront prises, pour contrer les nombreuses attaques terroristes qui d’après lui, dénotent ''d’une vaste déstabilisation du Burkina Faso''.

«Nous assistons à une vaste déstabilisation du Burkina Faso qui correspond à des opérations de harcèlement de nos Forces de défense et de sécurité (FDS)  sur les différentes frontières», a indiqué Roch Kaboré.

Le président du Faso s’exprimait samedi, à l’issue d’un conseil extraordinaire de défense nationale, tenu dans un contexte marqué par la multiplication des attaques terroristes, notamment dans l’Est du Burkina.

«Je voudrais rassurer la population que des dispositions (urgentes) seront prises pour non seulement éradiquer le fléau (le terrorisme) qui a commencé à sévir à l’Est mais également neutraliser définitivement  ceux qui contribuent tous les jours à tuer des Burkinabè», a déclaré le chef de l’Etat.

On rappelle qu’au moins une vingtaine de personnes, en majorité des FDS, ont été tuées depuis le 9 août 2018, dans plusieurs localités du Burkina Faso dont l’Est.

Pour le président Kaboré, l’objectif visé  est d’atteindre le moral des troupes et de montrer que l’insécurité existe au Burkina.

«Les Forces de défense et de sécurité vont travailler à reprendre en main toute cette zone (Est), tout en continuant de sécuriser  le Sahel et le Sud-ouest qui ont subi un certain nombre d’attaques», a-t-il indiqué.

Le Président Kaboré  qui a montré son  engagement sans faille à défendre la patrie,  a également invité le peuple à soutenir «nos vaillants  combattants  qui se battent chaque jour».

«Pendant que le Burkina Faso est attaqué, on ne peut accepter que des Burkinabè travaillent à saper le moral des troupes. Ce n’est pas patriote», a-t-il  déploré.

Le chef de l’Etat a promis que lors des prochains conseils de ministres, l’exécutif examinera des propositions pour la prise en charge des familles des ayants droit de ceux qui sont décédés et des blessés qui tombent dans les situations d’invalidité.

Agence d’Information du Burkina

als/ata/ak

Photo d’archive : présidence du Faso