Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Voici les principaux événements survenus en Afrique au cours des dernières 24 heures

08/09/2018
159

Voici les principaux événements survenus en Afrique au cours des dernières 24 heures

Centrafrique violences

BANGUI - Neuf personnes ont été retrouvées mortes jeudi à la suite de représailles d'un groupe armé à Bria, dans le centre-est de la Centrafrique, ville en proie à un regain de tensions, a annoncé samedi l'ONU.

Les neuf personnes, des déplacés du camp du PK3, ont été "enlevées jeudi à l'extérieur du camp et tuées", selon un communiqué de la mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca) qui a récupéré les cadavres sur l'axe menant à Ippy, à l'ouest de Bria.

Des membres du Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC) ont voulu se venger d'une attaque de convoi par des miliciens antibalaka, a indiqué le porte-parole de la Minusca, Vladimir Monteiro.

Egypte-médias

LE CAIRE - Le photojournaliste Mahmoud Abu Zeid,alias Shawkan, arrêté en couvrant au Caire la répression sanglante d'une manifestation, a été condamné samedi à cinq ans de prison, mais devrait sortir prochainement, dans un procès de masse où 75 accusés ont écopé de la peine capitale.

Shawkan, en détention depuis son arrestation en 2013 et aujourd'hui âgé de 30 ans, sait maintenant qu'il devrait sortir de prison "dans quelques jours" après plus plus de cinq ans de détention sans jugement.

USA-jihadistes

WASHINGTON - Les Etats-Unis ont annoncé vendredi des sanctions contre Oualid Ahmed Zein, présenté comme un "terroriste" de l'organisation Etat islamique (EI) en Afrique de l'Est qui a "mis en place un complexe réseau financier mondial" en faveur du groupe jihadiste.

Cet homme placé sur la liste noire américaine, arrêté en juillet par les autorités kényanes, utilisait les systèmes traditionnels de paiement informel et des intermédiaires "pour échapper à la surveillance policière et financer les ambitions meurtrières" de l'EI, a déclaré dans un communiqué la sous-secrétaire au Trésor américain chargée de la lutte antiterroriste, Sigal Mandelker.

Angola-politique

LUANDA - L'ancien président Jose Eduardo dos Santos a fait samedi ses adieux à la vie politique angolaise qu'il a écrasée de sa présence pendant près de quarante ans en cédant les rênes du parti au pouvoir à son successeur à la tête du pays José Lourenço.

A 76 ans, M. dos Santos a prononcé son dernier discours de "camarade numéro 1" devant plus 300 délégués du Mouvement populaire de libération de l'Angola (MPLA) réunis en congrès extraordinaire.

Soudan-SoudanSud

KHARTOUM - Le président sud-soudanais Salva Kiir et son opposant le chef rebelle Riek Machar signeront officiellement l'accord de paix lors d'un sommet en Ethiopie le 12 septembre, a affirmé samedi le médiateur soudanais.

Cet accord, qui doit mettre fin à la guerre civile ensanglantant le plus jeune pays du monde depuis cinq ans, a été négocié pendant des semaines entre les différents belligérants lors de discussions à Khartoum.

La signature de l'accord doit avoir lieu à Addis Abeba, la capitale éthiopienne, lors d'un sommet réunissant des dirigeants d'Afrique de l'Est, a indiqué le ministre soudanais des Affaires étrangères, Al-Dirdiry Ahmed.

USA-investissements-Afsud-Brésil

NEW YORK - La prestigieuse université américaine d'Harvard a dépensé énormément d'argent depuis la crise financière pour acheter des terres agricoles, mais ces investissements sont parfois liés aux déplacements de communautés et nuisent à l'environnement, dénoncent deux associations dans un rapport.

"Le Fonds de dotation d'Harvard a dépensé environ un milliard de dollars pour faire l'acquisition d'environ 850.000 hectares de terres agricoles à travers le monde" au cours des dix dernières années, écrivent jeudi GRAIN et le Réseau brésilien pour la justice sociale et les droits humains (Rede Social).

Mais, remarquent les organisations, certaines de ces acquisitions "ont contribué au déplacement et à l'intimidation de communautés traditionnelles, à la destruction de l'environnement et à des conflits liés à l'eau".

Le rapport met particulièrement en avant des cas d'accaparement de terres au Brésil, dans la région du Cerrado, où Harvard a acquis près de 300.000 hectares.

Il évoque également la destruction de lieux de sépultures aborigènes en Australie, des tensions avec des familles en Afrique du Sud ou encore des manoeuvres détournées pour le contrôle de l'eau en Californie.

Comores-politique

MORONI - L'avocat de l'ancien président des Comores Ahmed Abdallah Sambi, placé en détention provisoire dans un scandale de fraude aux passeports, a accusé samedi les autorités de multiplier les tracasseries pour l'empêcher de défendre son client.

Au pouvoir de 2006 à 2011, M. Sambi a été inculpé le mois dernier de "corruption, détournement de deniers publics, complicité de faux et usage de faux et forfaiture" et écroué dans sa résidence du nord de la capitale Moroni.

Maroc-social

RABAT - Nasser Zefzafi, leader emprisonné du mouvement de contestation sociale Hirak qui avait agité une partie du nord du Maroc en 2016 et 2017, a mis fin jeudi à sa grève de la faim, a-t-on appris auprès de son avocat.

Incarcéré à Casablanca (ouest) après sa condamnation à 20 ans de prison, Nasser Zefzafi a cessé la grève de la faim qu'il avait entamée une semaine plus tôt pour dénoncer ses conditions de détention, a dit à l'AFP Me Mohamed Aghnaj, sans pouvoir préciser si les revendications de son client avaient été satisfaites.

migrants-migrations

RABAT - Les autorités marocaines ont indiqué avoir "fait avorter" 54.000 tentatives de passage vers l'Union européenne (UE) et démantelé "74 réseaux criminels" de traite d'êtres humains depuis le début 2018, selon un communiqué répercuté par l'agence de presse officielle MAP.

Plus de 1.900 embarcations ont été saisies sur la même période, selon ce communiqué diffusé dans la nuit de jeudi à vendredi.

Le Maroc connaît un afflux de migrants et de réfugiés qui rêvent de gagner l'Europe. La plupart d'entre eux tentent de gagner les côtes de l'Espagne par la mer, d'autres essaient par voie terrestre en franchissant les clôtures séparant le Maroc des enclaves espagnoles en territoire africain de Ceuta et Melilla.

L'Espagne est désormais la principale porte d'entrée pour les migrants et demandeurs d'asile dans l'UE avec un total de 35.615 arrivées depuis le début de l'année, selon les derniers chiffres de l'Organisation internationale des migrations (OIM) publiés vendredi.

Zimbabwe-politique

HARARE - Le président du Zimbabwe Emmerson Mnangagwa a présenté vendredi un nouveau gouvernement largement remanié de vingt ministres auxquels il a assigné la mission essentielle de "développer et moderniser" l'économie en faillite du pays.

Principale figure de la nouvelle équipe, l'économiste Mthuli Ncube, professeur à la prestigieuse université britannique d'Oxford et ex-patron de la Banque africaine de développement (BAD), a été nommé au portefeuille stratégique des Finances.

L'économie zimbabwéenne est sortie exsangue des trente-sept ans du règne autoritaire de Robert Mugabe, contraint en novembre à la démission par l'armée et le parti au pouvoir.

Le chômage y frappe plus de 90% de la population active et l'Etat peine chaque mois à payer ses fonctionnaires faute de liquidités.

Madagascar-présidentielle

ANTANANARIVO - Le président malgache Hery Rajaonarimampianina a présenté vendredi soir sa démission pour, conformément à la Constitution du pays, engager sa campagne pour un deuxième mandat à l'élection prévue à la fin de l'année.

(afp)