10 Gardes de sécurité pénitentiaire rayés des effectifs de la fonction publique // Le plus important échangeur de Ouagadougou inauguré ce 15 novembre 2018 par le président du Faso// La Semaine nationale de l'internet prévue du 20 au 24 novembre // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Dédicace : Etienne Gnoumou parle de la décentralisation dans «Nécrose à Koufa»

07/09/2018
281

Burkina-Littérature-Dédicace

Dédicace : Etienne Gnoumou parle de la décentralisation dans «Nécrose à Koufa»

Ouagadougou, 07 sept. 2018 (AIB)-L’inspecteur d’éducation de jeunes enfants, Etienne Gnoumou a présenté vendredi, «Nécrose à Koufa», un roman qui relève entre autres, les impairs de la communalisation intégrale, intervenue au Burkina Faso en 2006.

«La communalisation est une nouveauté que beaucoup de gens ne maîtrisent pas. Il était donc de bon ton que je puisse aussi apporter ma pierre à travers la sensibilisation des populations sur la décentralisation : Les avantages, mais aussi les inconvénients », a expliqué Etienne Gnoumou.

«Nécrose à Koufa » pose en filigrane la question de la communalisation intégrale voulue et décidée par les autorités politiques, bien souvent sans aucune implication des populations à la base, tant dans sa conception que dans son application, a-t-il ajouté.

La dédicace de l’œuvre s’est déroulée en présence du ministre en charge de l'Education nationale Stanislas Ouaro.

M. Ouaro a salué l’œuvre et félicité son auteur qui plonge selon lui, le lecteur dans le terroir Bwaba, un groupe ethnique de la région de la boucle du Mouhoun dans l’Ouest du Burkina.

En rappel, la communalisation intégrale intervenue en 2006 au Burkina Faso, a souvent été marquée par des violences (parfois mortelles), sur fonds de différences ethnique et politique, lors de l’élection des conseillers et des maires.

«Nécrose à Koufa», 107 pages, a été publié aux éditions EdLac en juin 2018 et coûte 3 000 FCFA (4,59 5 euro).

Etienne Gnoumou qui est à son premier roman, est également l’actuel directeur provincial de l’Education préscolaire, primaire et non-formelle du Yagha, dans la région du Sahel (Nord).

Agence d’Information du Burkina

dw-rz/ata