10 Gardes de sécurité pénitentiaire rayés des effectifs de la fonction publique // Le plus important échangeur de Ouagadougou inauguré ce 15 novembre 2018 par le président du Faso// La Semaine nationale de l'internet prévue du 20 au 24 novembre // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Attribution de terrain et destitution du chef de Kiri : le maire Paulin Sanou contre-attaque

05/09/2018
152

Attribution de terrain et destitution du chef de Kiri  

Le maire Paulin Sanou contre-attaque  

Le maire de l’arrondissement n°2 de la commune de Bobo-Dioulasso, Paulin Sanou  mis en cause dans la destitution du chef de village de Kiri a animé le 4 septembre 2018 une conférence de presse pour donner sa version des faits. Il soutient de n’être  impliqué ni dans la destitution du chef Justin Sanou, ni dans l’attribution de 88 hectares de terre  du village au promoteur immobilier Abdoul service international.

 

Le maire de l’arrondissement n° 2 de Bobo-Dioulasso, Paulin Sanou a réagi à la conférence de presse initiée le 3 septembre 2018par les partisans de Justin Sanou, le chef de village de Kiri, destitué et remplacé par un autre. Ce groupe a accusé en effet, le maire Paulin Sanou d’avoir orchestré la révocation du chef afin de pouvoir achever la procédure d’attribution d’un terrain de 88 hectares au promoteur immobilier Abdoul service international. Le maire a, à son tour, en réplique, organisé le mardi 4 septembre 2018, une conférence de presse explicative. Il était  entouré à l’occasion, par le nouveau chef de Kiri, Cyprien Sanou et par les représentants du chef de canton de Bobo-Dioulasso. Le maire Paulin Sanou a, d’emblée rejeté en bloc, les accusations selon lesquelles, il aurait attribué un terrain de 88 hectares au promoteur Abdoul service international. Selon lui, les 88 hectares sont repartis  entre deux villages voisins, à savoir Kiri et Sakabi. 18 hectares se trouvent dans le premier village d’où est  originaire et les 70 dans le second. Le maire dit avoir attribué les 18 hectares de Kiri à Abdoul service international en accord avec les propriétaires terriens pour sauver cette portion qui est menacée par les enterrements car contigu à un cimetière et aussi pour résoudre un différend. Car, a justifié,  le même terrain avait été attribué à trois personnes. Une entente selon lui, a été trouvée entre les trois propriétaires dépossédés. Quant aux 70 hectares, il a été attribué par la population de Sakabi elle-même à Abdoul service international. Johanny Sanou représentant du chef de Sakabi a corroboré ces propos. Pour le maire Paulin Sanou, toutes les démarches coutumières et administratives ont été faites avant que le Conseil municipal de l’arrondissement ne prenne une délibération le 8 décembre 2017 pour marquer son accord pour la réalisation d’un projet d’aménagement de 88 hectares da international. En outre, il a nié son implication dans la destitution du chef du village et son remplacement. Selon lui, c’est le chef de canton qui a démis Justin Sanou de ses fonctions. Le représentant du chef de canton de Bobo-Dioulasso, Souleymane Sanou a justifié sa destitution par son manque de collaboration, la vente de terrain du village, l’aménagement sans autorisation des espaces en complicité avec un promoteur immobilier. Il a ajouté que c’est suite à de nombreuses plaintes de la population de kiri sur ses agissements que le chef de canton a décidé de le remplacer.

Adaman DRABO