Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Justice : Le Maroc déterminé à bâtir ''un vrai partenariat'' avec le Burkina Faso

04/09/2018
150

Burkina-Maroc-Coopération-Justice

Justice : Le Maroc déterminé à bâtir ''un vrai partenariat'' avec le Burkina Faso

Ouagadougou, 3 sept (AIB)- Le Maroc a affirmé lundi, sa détermination à bâtir avec le Burkina Faso, ''un vrai partenariat'' en matière de coopération  judiciaire.

''En matière de coopération judiciaire, nous avons réaffirmé notre volonté commune de travailler main dans la main pour construire un vrai partenariat au profit de nos deux pays frères'', a affirmé lundi  Mohamed Auajjar.

Le ministre marocain de la Justice s’exprimait à l’issue d’une audience avec le Premier ministre burkinabè Paul Kaba Thiéba.

''Le Premier ministre nous a garanti la volonté de son gouvernement d’apporter tout le soutien politique à cette nouvelle dynamique de coopération'', a assuré M. Auajjar.

Lundi matin, le Burkina Faso et le Maroc ont signé  une convention de coopération judiciaire en matière civile, commerciale et administrative ; une convention en matière d’extradition et une autre sur l’entraide judiciaire en matière pénale.

Rappelons qu’en mai 2017, les deux pays ont annoncé la suppression des visas.

Agence d’Information du Burkina

dw-rz/ata/ak