Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Justice, faits de société et coopération sino-africaine, au menu des quotidiens burkinabè

04/09/2018
146

Burkina-Presse-Revue

Justice, faits de société et coopération sino-africaine, au menu des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 4 août 2018 (AIB)-Les journaux burkinabè de ce mardi traitent des faits de société, du forum sino-africain débuté la veille, sans laisser en marge le procès du putsch manqué de septembre 2015.

«Procès du putsch manqué: Des accusé portent plainte contre les juges d’instruction et des membres du parquet militaire», affiche le journal privé Le Pays.

La plainte date du 3 septembre, selon le journal qui informe que les plaignants sont des civiles renvoyés devant la chambre de première instance du Tribunal militaire de Ouagadougou.

Le sujet occupe la manchette de L’Observateur Paalga qui arbore : «Mystère autour d’un P-V d’audition du putsch manqué : Une plainte contre le commandant Alioun Zanré et Cie».

Pour sa part, le quotidien public Sidwaya aborde le déroulement du procès du coup d’Etat manqué, en mettant en exergue les propos du sous-lieutenant Siebou Traoré qui déclaré hier à la barre : «Je n’ai jamais tiré sur quelqu’un».

Dans la même lancée, Le Quotidien reprend les propos de l’accusé Traoré qui dit que «si on me demande de tuer quelqu’un qui, visiblement, n’a rien fait, je ne le ferai pas».

Sidwaya consacre sa manchette au forum Sino-africain, sous le titre: «Pour un partenariat avantageux», soulignant que les dirigeants africains et leurs homologues chinois veulent d’une coopération dynamique.  

Pendant ce temps, Aujourd’hui au Faso fait remarquer que «5 objectifs  (sont) à l’épreuve de l’Afrique et de la Chine», lors du 7e Forum Chine-Afrique (FOCAC 2018), ouvert hier à Pékin, dans la capitale chinoise.

Dans le registre des faits de société, Le Quotidien évoque une bavure policière, renseignant que des tirs de policiers ont fait deux blessés à Bobo-Dioulasso.

Quant à Sidwaya, il publie un reportage sur l’activité de lavage de linges à domicile, avec ce titre : «un gagne-pain aux multiples risques».

Agence d’information du Burkina

ata/ak