Les députés burkinabè ont promis de contribuer à l'effort de guerre contre le terrorisme, à hauteur de 1 million FCFA chacun // Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Terrorisme et coopération Burkina/Chine, au menu des quotidiens burkinabè

03/09/2018
179

Burkina-Presse-Revue

Terrorisme et coopération Burkina/Chine, au menu des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 3 sept. 2018 (Burkina Faso)-Les quotidiens burkinabè de ce lundi commentent l’actualité nationale marquée par des sujets relatifs à la coopération entre le Burkina Faso et la Chine populaire, sans oublier les récentes attaques terroristes.

«Inhumation des 7 soldats: Que des pleurs et des larmes», titre Aujourd’hui au Faso qui rapporte que les sept soldats qui ont été tués par l’explosion d’un engin artisanal dans la nuit du 27 au 28 août à Pama (Est), ont été inhumés dans l’après-midi du vendredi 31 août au cimetière municipal de Gounghin à Ouagadougou.

Selon ce journal privé, «amis, parents, frères d’arme, autorités politiques et religieuses ont rendu un dernier hommage à ces braves soldats».

Pour sa part, le journal privé Le Quotidien mentionne à sa Une : «Cimetière de Gounghin/Ouaga: Les 7 vaillants militaires tués à Pama inhumés», là où le quotidien public Sidwaya parle de: «sempiternel hymne aux morts au cimetière de Gounghin».

Le journal cité en second lieu, informe également que des «assaillants (ont été) mis en déroute», lors de l’attaque du poste de police de Galgouli (Région du sud-ouest).

Sidwaya évoque le voyage du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, à Pékin, soulignant que dans la cadre de la coopération entre le Burkina et la Chine, il y a eu «des engagements pour l’avenir».

A ce propos, Aujourd’hui au Faso affiche: «Chine-Burkina: Tapis rouge pour Roch au Palais du peuple».

L’Observateur Paalga, le plus anciens des quotidiens privés du Burkina Faso, consacre sa manchette à ce sujet, avec ce titre: «7esommet sino-africain: Entre Roch et Jinping (président chinois, Ndlr), c’est désormais du collé-serré».

Le même confrère dans son ‘’Commentons l’évènement’’, se pose la question de savoir: «A quand notre +grand bond en avant+ ?».

Pour le commentateur, après avoir passé plus d’un demi-siècle à trotter, nous devons nous inspirer de l’exemple chinois pour faire enfin notre grand bon en avant.

«Car même s’il est vrai qu’il n’existe pas de modèle de développement prêt-à-porter, la Chine et l’Afrique ont de nombreux points communs et gagneraient à apprendre l’une de l’autre sur les plans culturels et économiques», conclut le confrère.

Agence d’information du Burkina

ata/ata