10 Gardes de sécurité pénitentiaire rayés des effectifs de la fonction publique // Le plus important échangeur de Ouagadougou inauguré ce 15 novembre 2018 par le président du Faso// La Semaine nationale de l'internet prévue du 20 au 24 novembre // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Au coin du palais

31/08/2018
359

Au coin du palais

 

* 18 mois fermes pour un voleur de chèvre

 

Depuis 2014 K.E, âgé seulement de 20 ans, a maille à partir avec la justice à cause de ses nombreux cas de vols. Un comportement qui va lui coûter la privation ferme de liberté de 6 mois la même année pour vol de téléphone portable. Le lundi 13 août 2018, le jeune homme revenait encore devant les juges du tribunal de grande instance de Dédougou pour avoir frauduleusement soustrait la chèvre d’une personne non encore identifiée. Plaidant coupable, le prévenu relate à la cour que c’est en partance pour Bobo-Dioulasso, qu’il a détaché l’animal que son propriétaire avait attaché au bord de la voie dans les herbes. Malheureusement au cours de son trajet, le routier fut interpelé par un individu qui posa de nombreuses questions sur la provenance de la bête jusqu’à ce qu’il avoue l’avoir volée aux fins de faire de l’argent pour son voyage. Convaincu de la culpabilité de K.E le parquet dans ses réquisitions a souhaité qu’il soit renvoyé à la maison d’arrêt et de correction pour un séjour de 24 mois de prison ferme. Aussi, une peine d’amende de 500 000 F CFA avec sursis a été requise à son encontre par le procureur du Faso. Accédant aux requêtes du parquet, la cour a déclaré le prévenu coupable des faits de vol sur la chèvre. En répression, il a été condamné à 18 mois de prison ferme et à une amende de 500 000 FCFA avec sursis.

* Voleur de plaque solaire écope de 12 mois de prison ferme

 

Rentré pour se soulager dans la cour de B.B, K.A, âgé de 26 ans, a profité de l’absence du maître des lieux pour s’emparer de sa plaque solaire. C’était le 13 juillet dernier à Dédougou. Le lundi 13 août 2018, il a été convoqué au tribunal de grande instance de Dédougou pour s’expliquer sur ce cas de vol. A la barre, sans passer par quatre chemins, le prévenu reconnait les faits à lui reprocher tout comme à l’enquête de flagrance. Se fondant sur l’article 611-1 du code pénal, le parquet a estimé que les faits de vol sont suffisamment caractérisés. Par conséquent, il a requis une peine d’emprisonnement de 24 mois dont 12 mois fermes et les 12 autres mois plus une amende de 500 000 FCFA assortis de sursis. La cour a reconnu K.A coupable des faits de vol de la plaque solaire de B.B. En répression, il a été condamné à une peine de 24 mois dont 12 mois de prison ferme et les 12 autres mois plus une amende de 500 000 FCFA assortis de sursis.

Rassemblés par Kamélé FAYAMA