Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Echos de l’Ouest

31/08/2018
116

Echos de l’Ouest

*SOFITEX : Des agents exigent le « respect »d’un protocole d’accord

Des agents de la Société burkinabè des Fibres Textiles (SOFITEX) à travers le Syndicat national autonome des travailleurs des fibres textiles (SYNATFITEX) organisent une marche « pacifique » le vendredi 31 août 2018 à Bobo-Dioulasso. Cette marche sera suivie de remise d’une lettre de protestation au directeur générale de la SOFITEX, Wilfried Yaméogo. Selon le secrétaire général (SG) du SYNATFITEX, Issiaka Traoré, l’objectif de la marche est de dénoncer le « non-respect » d’un protocole d’accord signé avec la SOFITEX, le jeudi 1er février 2018. Il s’agit principalement, à en croire Issiaka Traoré, « d’une bonification d’un échelon des récipiendaires de 2016 », « de l’accès à la salle de réunion par les délégués», « d’un règlement de prime d’ancienneté au profit de 14 travailleurs de la maison», et « de la titularisation des agents permanents ». Les différents points devaient être appliqués « au plus tard en fin février 2018 » et jusqu’à présent aucun point n’a été respecté, a-t-il laissé entendre. Cette marchefait suite à une conférence de presse tenue le samedi 21 juillet 2018 pour dénoncer le « non-respect »de ce même protocole d’accord.

* MPP/ section Houet : Des militants conteste le nouveau bureau

A la suite à la désignation des membres du nouveau bureau du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) de la province du Houet, des militants de Bobo-Dioulasso ont organisé une manifestation de protestation le mercredi 29 août 2018 au siège du parti. Les manifestants ont, en effet, exprimé leur mécontentement et rejeté la composition du nouveau bureau. Selon les manifestants, la nouvelle équipe dirigeante ne reflète pas le choix des militants à la base. Ils ont de fait, réclamé desresponsables «populaires », des leadeurs « confirmés, dévoués » et « engagés ». Il est reproché au nouveau secrétaire général du MPP de la province du Houet, Olivier Sanou, de ne pas résider sur place. Toujours selon ces militants, il a été désigné en « violation flagrante » des directives du parti. Ces derniers dénoncent également la « moralité »de certains membres du bureau.