Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Attaque à Kompienbiga (Est) : les agents du campement ont flairé le danger

30/08/2018
305

Burkina-Sécurité-Attaque

Attaque à Kompienbiga (Est) : les agents du campement ont flairé le danger

Fada N’Gourma, 30 août 2018 (AIB)-Le personnel du campement de chasse de Kompienbiga ont déserté les lieux quelques heures avant l’attaque, à cause de la présence d’individus suspects, a appris l’AIB.

Des individus armés non encore identifiés ont attaqué dans la nuit du mercredi 29 au jeudi 30 août 2018, le campement de chasse de Kompienbiga (15km de Pama, dans la région de l’Est), a-t-on appris auprès de sources locales concordantes.

Les assaillants ont fait irruption dans le campement, ont tiré des coups de feu avant d’incendier le site.

Selon nos sources, le personnel a quitté les lieux, mercredi vers 16h, parce qu’effrayés par des individus suspects qui rôdaient autour du campement.

Les voies d’accès de la localité seraient minées, relatent les sites d’information burkina24.com et lefaso.net.

En rappel, c’est aux encablures de cette même localité qui se trouve à 95 km de Fada N’Gourma et à 12 km de Pama, que sept militaires qui se rendaient à Pama mardi, pour porter secours à un poste de gendarmerie attaqué, ont été fauchés par une mine artisanale.

La zone de l’Est a subi depuis le début de l’année, plusieurs attaques avec des pertes en vie humaine, des blessés et d’importants dégâts matériels.

Agence d’Information du Burkina

as-js-oho/ata/ak