10 Gardes de sécurité pénitentiaire rayés des effectifs de la fonction publique // Le plus important échangeur de Ouagadougou inauguré ce 15 novembre 2018 par le président du Faso// La Semaine nationale de l'internet prévue du 20 au 24 novembre // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Fête des chenilles du Karité de Bobo-Dioulasso : C’est parti pour la 14ème édition

29/08/2018
191

Fête des chenilles du Karité de Bobo-Dioulasso

 

C’est parti pour la 14ème édition

 

La cérémonie d’ouverture de la  14èmeédition de la fête des chenilles du karité a eu lieu le 27 août 2018 à Bobo-Dioulasso. Initiée par l’Association pour l’épanouissement de la commune de Bobo-Dioulasso (AECB), la présente édition se tient du lundi 27 août au dimanche 2 septembre 2018.

 

Rendez-vous culturel, gastronomique et commercial de la ville de Sya, la fête des chenilles du karité ou la fête du « shitoumou »  a ouvert les portes  le lundi 27 août 2018 au jardin Kaboré.  Elle se tient du lundi  27 août au vendredi 2 septembre 2018, sous le thème «  Quelle stratégie pour la sauvegarde  des chenilles du karité ? ». Initiée depuis 2005 par  de l’Association pour l’épanouissement de la commune de Bobo-Dioulasso (AECB), l’édition 2018 se déroule sous le parrainage du Professeur malien Babou Mamadou Niang, expert international des valeurs et traditions africaines. Dans les stands, des « shitoumou » frais et sec, des plats de « shitoumou »frits accompagnés de frites de pomme de terre, d’alloco, et la soupe de « shitoumou » seront en vente au jardin Kaboré de la Cité de Sya. A travers le thème, a laissé entendre le président de l’AECB, Lassina Sanon, sa structure entend réfléchir sur les stratégies à mener pour la  préservation et la sauvegarde de  l’espèce car elle est  menacé. Pour Lassina Sanon, en organisant cette 14ème édition sans discontinuer, l’AECB vient s’inscrire définitivement dans la lignée des organisations évènementielles telles que le Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO), la Semaine nationale de la culture (SNC). Pour arriver à cette édition, l’association a dû faire face à des difficultés   sur le plan structurel, surtout sur le plan financier, a-t-il fait savoir. Les difficultés financières empêchent l’AECB d’atteindre son objectif. C’est pourquoi, il a lancé un appel au conseil municipal de Bobo-Dioulasso à venir en aide à l’association afin de pérenniser cette fête. D’où son cri de cœur aux autorités communales pour l’acquisition d’un terrain afin de construire son siège dont un partenaire souhaite contribuer à la construction. De son avis, l’AECB mérite le titre d’association d’utilité publique dans la région des Hauts-Bassins. Tout en remerciant les membres de l’association, le parrain Babou Mamadou Niang, s’est dit honoré du choix porté sur lui. Selon lui, les « shitoumou»ont des vertus thérapeutiques. « Le shitoumou peut prévenir les maladies du cancer et stopper l’évolution du diabète et de l’hypertension…», a-t-il affirmé. Le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Bourahima Fabéré Sanou, pour sa part, a fait comprendre que les chenilles du karité font partir de l’identité culturelle de la ville. Pour ce faire, il a invité les populations à lutter pour sa préservation et sa valorisation.  Avant de s’engager à soutenir l’association dans l’acquisition de son siège.

Boudayinga J-M THIENON