Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Commune de Tenkodogo : l’ASTDG apporte sa touche à la protection de l’environnement

29/08/2018
113

Commune de Tenkodogo

L’ASTDG apporte sa touche à la protection
de l’environnement

Tenkodogo, (AIB)-320 plants ont été portés en terre le samedi 18 août 2018 dans le village de Gourgou à environ 7 kilomètres de Tenkodogo. L’initiative de l’Association Song-Taaba pour le développement de Gourgou (ASTDG) était soutenue par la directrice régionale de la jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelle (DRJFIP) du Centre-Est, Reine Annick Milogo/Kando, marraine de la séance de reboisement.

L’Association Song-Taaba pour le développement de Gourgou, reconnue récemment en mai 2018, compte améliorer les conditions de vie des habitants dudit village. Elle a décidé de faire un reboisement en cette saison hivernale pour répondre à ses objectifs de promotion de l’éducation à l’éco-citoyenneté et des activités agro-pastorales. Etaient présents sur l’aire de reboisement ce samedi 18 août, les jeunes, les femmes, les hommes, les autorités coutumières de Gourgou, des amis et des autorités administratives. Dans cette quête de la recherche de l’émergence du village de Gourgou, l’association a eu l’accompagnement de la direction régionale de la jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelle du Centre-Est, Reine Annick Milogo/Kando. La  mobilisation massive  de la population vient ainsi confirmer la volonté de l’ASTDG de relever le défi de développement de sa localité.  La directrice, marraine de la séance de reboisement, a souligné que cette activité entre en droite ligne avec la journée mondiale de la jeunesse qui a eu lieu le 12 août dernier sous le thème: «L’employabilité des jeunes: quelles captures de dividende démographique ?».  Les jeunes du Burkina ont lancé à cette occasion, le concept «chaque jeune doit planter et entretenir un arbre à l’issue de cette saison pluvieuse». Pour ce reboisement, les autorités locales du Centre -Est ont soutenu l’initiative, avec 200 plants composés de 25 pieds de baobab, 50 néré, 100 moringa et 25 manguiers. «Vous avez démontré que vous êtes une association sérieuse et qu’on peut faire confiance en chacun des membres de cette association», a affirmé la directrice régionale devant les nombreux membres de l’association. Elle a réaffirmé que la politique de communalisation intégrale ‘‘oblige chaque commune à définir son idéal de développement’’. Par cette action, l’ASTDG en tant que association,  joue sa partition en montrant qu’elle a été créée pour favoriser de la localité. A l’entendre, cela passe par la cohésion de tous ses fils et filles et l’apport des partenaires sociaux. Les responsables de la localité ont en outre conseillé tous les membres à travailler avec le peu  de moyens qu’ils ont pour être parmi les meilleures associations de la région. Le représentant des jeunes, Jean Balima,  a invité tous les membres à  consolider davantage la cohésion entre les filles et fils de Gourgou. Quant à l’entretien des plants mis en terre, les membres de l’association se sont montrés rassurants.«Avant de leur apporter notre appui, nous avons cherché à nous rassurer que les plants seront entretenus et c’est dans ce sens que nous avons tenu à planter utile» a précisé la DRJFIP.

«Nous apprécions à sa juste valeur ce don de plants qui nous a été fait et nous allons bien les entretenir pour mériter la confiance des partenaires», a conclu le président de l’Association Song-Taaba.

Bougnan NAON