10 Gardes de sécurité pénitentiaire rayés des effectifs de la fonction publique // Le plus important échangeur de Ouagadougou inauguré ce 15 novembre 2018 par le président du Faso// La Semaine nationale de l'internet prévue du 20 au 24 novembre // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Reboisement à Pagou :«Koubazarlè» 75 plants met en terre

29/08/2018
235

Reboisement à Pagou

«Koubazarlè» 75  plants met en terre

Tenkodogo, (AIB)-75 plants de trois variétés d’espèces différentes ont été portés en terre le samedi 25 août 2018 dans le village de Pagou, dans la commune de Garango. L’initiative est de L’Association «Koubazarlè» qui signifie en langue bissa, «Pagou ne va pas se gâter, il ira toujours de l’avant».

Reconnue officiellement en novembre 2016, l’Association «Koubazarlè» de Pagou, a pour président, Pr Issa Nombré qui poursuit les objectifs suivants. Susciter un élan de solidarité et de cohésion sociale entre les membres ; cultiver l’esprit de groupe et de famille ; instaurer un dialogue social ; contribuer à la prise en charge des évènements sociaux et participer au développement socio-économique Pagou. Elle a organisé un reboisement en cette saison hivernale pour répondre à ses objectifs dont celui de la promotion de l’éducation à l’éco-citoyenneté. Etaient présents sur l’aire de reboisement ce samedi 25 août, les membres de l’association, le chef du village et les personnels centre de santé et de promotion sociale ( du CSPS) et de l’école primaire de Pagou. L’association Koubazarlè a, à travers ce reboisement, a mis en terre 75 plants de trois variétés d’espèces composés entre autres : de flamboyants à fleurs jaunes, du faux colatier (cola cordifolia); d’eucalyptus ; de l’acacia holocericea et des arbres à étage (Delonix regia). Par cette action, Koubazarlè en tant que association, joue sa partition en montrant qu’elle ne vit pas que par son récépissé.  Conscients que le développement d’une localité doit se faire à travers la cohésion sociale, que les notables ont exhorté la structure à continuer la mobilisation. L’infirmière chef de poste (ICP) du CSPS de Pagou, Mme Sawadogo Clarisse, a salué l’initiative de l’association Koubazarlè qui a bien voulu apporter sa touche à la préservation de l’environnement dans leur village natal. «Le choix des deux services publics à savoir le CSPS et l’école primaire pour cette plantation d’arbres est une bonne chose et cette belle initiative est à perpétuer. Nous sommes fiers qu’on ait pensé au CSPS de Pagou pour ce reboisement», a -t-elle confié . L’agent de santé et les riverains ont a pris l’engagement de veiller au bon grain sur ces jeunes plants pour assurer leur survie  et de souligner que «  l’arbre, c’est la vie et nous connaissons tous les effets bénéfiques de l’arbre». Elle a toutefois rassuré les responsables de l’association qu’avec les grilles de protection qui leurs sont aussi offertes, ces jeunes plants seront bien entretenus et protégés contre la divagation des animaux et seront arrosés afin qu’ils ne meurent pas. Pour le choix des deux lieux du reboisement, le président de l’Association Koubazarlè, Pr Issa Nombré, par ailleurs conseiller municipal de Pagou, l’a justifié par le fait que ce sont des lieux publics qui reçoivent un grand monde. Il a en outre promis de suivre de près l’évolution de ces plants et engage l’association à poursuivre cette activité de préservation de l’environnement. L’Association «Koubazarlè» a organisé au mois de juillet dernier, une journée de l’excellence scolaire à l’école primaire qui a permis de primer les meilleurs élèves et les enseignants (es).

Bougnan NAON