Les députés burkinabè ont promis de contribuer à l'effort de guerre contre le terrorisme, à hauteur de 1 million FCFA chacun // Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Déficit céréalier :le chef de canton de Dédougou offre 100 sacs de maïs aux personnes vulnérables

27/08/2018
125

                             Déficit céréalier

Le chef de canton de Dédougou offre 100 sacs de maïs aux personnes vulnérables

 

Le chef de canton de Dédougou a remis des vivres aux personnes vulnérables de son canton et aux détenus de la Maison d’arrêt et de correction de Dédougou. C’était le mercredi 15 août 2018 devant la cour royale, en présence du grand imam de Dédougou et des autorités administratives de la région.

 

Le chef de canton de Dédougou, avec l’accompagnement d’un opérateur économique de la ville, a remis des vivres aux personnes vulnérables et aux détenus de la Maison d’arrêt et de correction de Dédougou le mercredi 15 août 2018. Ce geste du gardien des traditions de la cité de Bankuy, selon son porte-parole, Pierre Dakyo, vise le bien-être des populations « dans un climat social apaisé ». Avec ce don composé de cent (100) sacs de maïs de 50 kilogrammes et de vingt-deux (22) sacs de sel de 25 kilogrammes, les bénéficiaires pourront traverser la période de soudure sans grande difficulté, a poursuivi le porte-parole du chef de canton. « C’est un geste très noble à saluer en ce sens que nous n’ignorons pas que la campagne agricole écoulée n’a pas été bonne, occasionnant du coup, des déficits céréaliers dans certaines localités dont la nôtre. Le chef de canton, sensible à la souffrance des personnes éprouvant des difficultés à avoir un repas, a décidé de mettre à leur disposition ces vivres pour leur apporter un petit soulagement, surtout en cette période de soudure », a expliqué Pierre Dakyo, porte-parole du chef de canton de Dédougou. De quoi mettre du boom au cœur des bénéficiaires, à l’image du procureur du Faso du tribunal de grande instance près le Dédougou, Benjamin Aly Coulibaly qui a reçu des mains de sa majesté trois sacs de maïs de 100 kilogrammes pour les pensionnaires de la Maison d’arrêt et de correction de Dédougou. « Il faut vraiment louer cette bonne volonté de la part de sa majesté parce que dans notre ressort, ce sont des gestes qui sont extrêmement rares. C’est l’occasion pour moi de lui dire un grand merci au nom des détenus et lui souhaiter que le seigneur lui donne les moyens pour venir au secours des plus pauvres », s’est réjoui le procureur du Faso près le TGI de Dédougou. Le chef de canton, par la voix de son porte-parole, a lancé un appel à tous les filles et fils de sa localité à cultiver cette solidarité qui est une tradition depuis très longtemps dans son canton. Touché par le geste du chef de canton, un entrepreneur agricole a, séance tenante,  ajouté au don du chef, trente sacs de maïs de 100 kilogrammes. Présent à cette cérémonie de remise de vivres, le gouverneur de la Boucle du Mouhoun, Edgard Sié Sou s’est félicité de cette charité de l’autorité coutumière de la cité de Bankuy. « Cette action de sa majesté est à saluer. C’est vrai que le gouvernement fait beaucoup d’efforts à l’endroit des personnes vulnérables, mais ça ne suffit pas. C’est pourquoi, il faut féliciter le chef de canton qui a pensé à ces personnes en cette période difficile », s’est réjoui le gouverneur.

Kamélé FAYAMA