Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Énergies durables :lancement d’un projet pour promouvoir l’entrepreneuriat féminin

20/08/2018
174

Énergies durables

Lancement d’un projet pour promouvoir l’entrepreneuriat féminin

 

 Djibo, (AIB) – L’ONG Christian Aid et ses partenaires ont lancé, à Djibo, un projet dénommé « Femmes et énergies durables ». Placée sous la présidence du haut-commissaire du Soum, Siaka Barro, la cérémonie de lancement a connu la présence des représentants des partenaires de Christian Aid.

 

« L’objectif de cet atelier de lancement, qui a réuni les personnes ressources de la province, est d’assurer une appropriation du projet et de créer un cadre d’échanges pour les contributions d’amélioration de la stratégie de mise en œuvre du projet », a laissé entendre Salomon Nikiema de Christian Aid. Puis, le haut-commissaire et Aline Kabré de Christian Aid ont chacun situé le contexte de justification, l’importance du projet, ses objectifs et les résultats escomptés. Ensuite, ce fut la présentation du projet, faite par Salomon Nikiema. Il a développé les objectifs du projet, la période, les actions à mener et les résultats attendus. Les participants et acteurs ont posé des questions, apporté des contributions en guise d’amendement et fait des suggestions pour l’adoption d’une feuille de route qui dégagera clairement la conduite à tenir dans la mise en œuvre, pour la pérennisation et la durabilité des acquis après le projet.

 

Soulignons que la région du Sahel du Burkina est une zone fortement touchée par la variabilité du climat et la pauvreté des sols, et sujette à une forte insécurité alimentaire. Il s’agit d’une région affectée par des conflits récurrents et qui enregistre des mouvements migratoires importants. Le changement climatique et l’insécurité alimentaire représentent des menaces fortes et ont des effets multiplicateurs sur l’instabilité sociale.

 

Ainsi, Christian Aid et ses partenaires ont initié ce projet dénommé « Femmes et énergies durables » pour accroître le nombre d’emplois et les revenus des femmes rurales dans le secteur des énergies durables à travers la promotion de l’égalité des sexes, l’amélioration des conditions de travail, de vie et le bien-être des femmes rurales, grâce à leur accès aux technologies et aux sous-produits et services connexes.

 

Le projet est financé par l’Union européenne à plus d’un million d’euros et va durer 42 mois dans la province du Soum. Cet atelier vise, de façon spécifique, à assurer une bonne appropriation des objectifs et des résultats attendus du projet par les différents acteurs, assurer une bonne appropriation de la stratégie de mise en œuvre du projet, assurer l’implication réelle des acteurs durant l’implémentation du projet, recueillir des contributions pour l’amélioration de la stratégie de mise en œuvre du projet.

 

À l’issue des travaux, Siaka Barro, haut-commissaire du Soum, a rappelé que dans la province, l’ONG Christian Aid et ses partenaires accompagnent le gouvernement dans ses actions de développement. Il a donc remercié l’ONG et ses partenaires d’avoir lancé ce projet.

 

Moumouny B. TAMBOURA
/AIB- DJIBO