10 Gardes de sécurité pénitentiaire rayés des effectifs de la fonction publique // Le plus important échangeur de Ouagadougou inauguré ce 15 novembre 2018 par le président du Faso// La Semaine nationale de l'internet prévue du 20 au 24 novembre // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Atelier de production textile : Fin de formation pour les tisseuses de Boussou

20/08/2018
280

Atelier de production textile

Fin de formation pour les tisseuses de Boussou

Boussé, (AIB) – « Afrique authentique » a procédé à la remise d’attestations à des stagiaires venues de la commune de Boussou, dans le Zondoma. La cérémonie, qui s’est déroulée dans les locaux de son atelier de Boussé, a connu la présence des membres de l’Association Boussou Na-Yi-Néeré (AB2N), initiatrice de l’activité.

Après un séjour de 45 jours, les cinq femmes venues de la commune de Boussou, dans la province du Zondoma, ont été déclarées aptes à animer un centre d’apprentissage. Pour Amidou Tè, responsable de l’atelier, la formation a commencé par la familiarisation des stagiaires avec le métier à tisser et ses accessoires. Ensuite, les différentes étapes de la production du textile et de la teinture ont été abordées.

Le formateur a, pour finir, exhorté les sortantes au renforcement de l’entre-aide technique, à veiller au bon fonctionnement des machines et à la qualité de la production afin, dit-il, d’être compétitives sur le marché. Souleymane Nakanabo, président de l’AB2N, dans son intervention, a situé le contexte et les motivations de l’activité. Selon lui, l’initiative s’inscrit dans le cadre des activités de son association, en vue de contribuer au développement socioéconomique et culturel de la commune de Boussou. Ainsi, dit-il, « Boussou Na-Yi-Néeré » entend promouvoir la microentreprise au sein de la population à travers l’éducation, la formation et l’auto-emploi des jeunes et des femmes de Boussou.

L’association entend également accompagner les autorités locales dans le renforcement des capacités des acteurs communaux et dans l’étude des questions d’intérêt général. Dans le souci de réaliser sa vision de développement, a-t-il ajouté, l’AB2N veut, à terme, faire de Boussou un pôle de référence du pagne traditionnel « Faso Danfani » à travers l’installation d’un centre de tissage. D’où la présente session de formation des formatrices en techniques de tissage du pagne Faso Danfani.

L’objectif, a-t-il précisé, est de doter les bénéficiaires de techniques et de connaissances nécessaires dans l’usage des instruments et appareils de tissage et de teinture. Les bénéficiaires, par la voix de Salamata Compaoré, ont témoigné leur reconnaissance à l’endroit des acteurs d’ « Afrique authentique » pour l’accueil et la disponibilité. Elles sont reparties chacune avec un métier à tisser fourni par l’AB2N.

Daouda Barro