Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Lutte contre le paludisme : lancement de la campagne de pulvérisation intra-domiciliaire

13/08/2018
150

Lutte contre le paludisme

Lancement de la campagne de pulvérisation intra-domiciliaire

Solenzo, (AIB) - Le ministère de la Santé, en présence de la directrice santé de l’USAID au Burkina, Bijou Muhura, a procédé sur le terrain omnisport de Solenzo, au lancement officiel de pulvérisation contre le moustique vecteur du paludisme. La population est sortie nombreuse pour témoigner son soutien à cette activité.

Cette campagne concerne trois districts sanitaires du Burkina à savoir Solenzo, Kampti et Kongoussi. Selon la directrice de santé de l’USAID au Burkina, Bijou Muhura, « le paludisme demeure la première cause de maladie et de décès au Burkina ». Elle affirme que l’augmentation de l’incidence des cas de paludisme invite tous les acteurs à mettre davantage l’accent sur la prévention, à travers l’utilisation effective des moustiquaires imprégnées d’insecticides, le traitement préventif intermittent chez la femme enceinte, la chimio-prévention du paludisme saisonnier et la pulvérisation intra-domiciliaire. Cette dernière activité est financée par les États-Unis pour un montant total de 2 milliards de francs CFA. La campagne vise à traiter plus de 250 000 maisons d’habitations à l’aide d’insecticides connues pour leur efficacité et à protéger plus de 800 000 habitants de ces trois districts. Plus de 700 agents sont mobilisés pour cette campagne, selon la secrétaire générale du ministère de la Santé. Trente jours seront consacrés à pulvériser les maisons afin de bouter le paludisme hors de Solenzo, Kampti et Kongoussi. Pour elle, 42% des consultations, 44% des hospitalisations et 16% des décès sont liés au paludisme. L’objectif de cette campagne est d’éliminer définitivement le paludisme d’ici 2030 pour un Burkina sans paludisme.

Salifou OUEDRAOGO