Le plus important échangeur de Ouagadougou sera inauguré le 15 novembre 2018 // Le Burkinabè Mathias Sorgho remporte le maillot jaune au Tour du Faso 2018 // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  Le Burkina classé 3e au Conseil des droits humains de l'ONU (expert) // Apollinaire Compaoré élu président du Conseil national du patronat burkinabè // 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

58e fête de l’indépendance de la Côte d’Ivoire : la région des Cascades a pris part à la fête à Ouangolodougou

10/08/2018
247

58efête de l’indépendance de la Côte d’Ivoire

 

 

La région des Cascades a pris part à la fête à Ouangolodougou

 

Les populations de la préfecture de Ouangolodougou dans la région du Tchologo en république de Côte-d’Ivoire, ont commémoré ce 7 août 2018, le 58e anniversaire de l’accession de leur pays à la souveraineté nationale et internationale. Présidée par le Préfet par intérim Yao Kakou, la cérémonie a enregistré la participation d’une délégation burkinabé de la région des Cascades conduite par le gouverneur Apiou Koura Joséphine.

 

Cette cérémonie de commémoration a mobilisé les différentes communautés vivant dans le département à la place du rond-point de Ouangolodoudou située à 45 kms de la frontière burkinabè. Le discours du Préfet par intérim, Yao Kakou, la parade militaire et civile  et la parade des engins à quatre et deux roues ont été les temps forts de cette cérémonie. Une place d’honneur a été faite à la fanfare civile de Ouangolodougou qui a assuré le show de ce défilé interminable. Dans son adresse, le préfet par intérim Yao Kakou, a salué la forte mobilisation des élus et des cadres ainsi que toutes les populations des villages et quartiers venues prendre part à cette fête. Il a fait une mention spéciale à la forte délégation burkinabé de la région des Cascades conduite par le Gouverneur Apiou Koura Joséphine née Kaboré. «Chères frères et sœurs votre présence parmi nous ce jour est le témoignage s’il en était encore besoin, des liens multiséculaires de fraternité et d’amitié existant entre nos deux pays et leurs populations », a déclaré Yao Kakou. Dans son adresse à la population, le préfet par intérim de Ouangolodougou Yao Kakou, s’est beaucoup appesanti sur le bilan et les perspectives au niveau national. Au plan local, il a invité ses concitoyens à la cohésion sociale et au sens élevé du civisme pour le développement du département. En outre, il cité plusieurs acquis dont les résultats scolaires, la construction pour très bientôt d’un hôpital répondant aux normes, une production cotonnière satisfaisante nonobstant les difficultés de mise en place du zonage avec une production estimée à 62 704, 52 tonnes contre 76125 tonnes pour la campagne 2017 sans zonage. Cependant, à en croire le préfet, la grande déception reste la commercialisation de l’anacarde. Et d’ajouter que la quantité de noix de cajou commercialisées dans le département s’amenuise d’année en année. Pour Yao Kakou, cela s’explique par est la fuite des produits vers les «pays voisins». Citant une ordonnance, le préfet a fait savoir que «désormais l’auteur de la tentative d’exportation de la noix de cajou encourt une peine d’emprisonnement allant de 5 à 10 ans ». En ce qui concerne, les élections municipales et régionales à venir, le préfet a souhaité qu’elles se déroulent dans une atmosphère apaisée. Au cours de la cérémonie, les meilleurs élèves, les meilleurs acteurs du public comme du privé et les meilleures structures ont reçu des prix et des distinctions honorifiques.

                                                                                                                 Mamadou YERE

 (AIB Comoé)