Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

PNDES dans la région du Sud-ouest :un taux d’exécution de 3,28%

10/08/2018
171

PNDES dans la région du Sud-ouest

 

Un taux d’exécution de 3,28%

 

La deuxième session ordinaire du Cadre de concertation régional (CCR) du Sud-ouest s’est tenue le mardi 31 juillet 2018 à Gaoua. Elle a porté sur le bilan à mi-parcours du Plan national de développement économique social (PNDES).

 

Les actions du Plan national de développement économique et social (PNDES)  à mi-parcours au Sud-Ouest a été au cœur des échanges de la deuxième session ordinaire du Cadre de concertation régional le mardi 31 juillet 2018 à Gaoua.  Ce cadre de dialogue a été institué depuis 2017 par le ministère en charge des finances. Il a pour objectif, d’évaluer l’exécution des actions. Ainsi, les participants ont passé en revue, le projet de rapport de performance 2018  et  les outils de sui-évaluation de ce référentiel de développement. Il en ressort que dans les 28 communes de la région et sur 12 238 activités programmées, 401 ont été réalisées. Le taux de réalisation physique est de 3,28% et celui financier est de 18,98 %. Selon le chargé de l’intérim de la direction régionale de l’économie et de la planification du Sud-Ouest, Robert Jean Traoré, ces taux jugés faibles s’expliquent par des contraintes dues à la lenteur dans les procédures de passation des marchés, la défaillance de certains entrepreneurs et la fronde sociale qui a impactée la réalisation de  certaines activités. Bien que ces taux soient en deçà des attentes,  M. Traoré dit nourrir l’espoir de voir ces chiffres  s’améliorer au regard des actions menées sur le terrain. En perspectives, Robert Traoré a invité les acteurs à redoubler d’ardeur pour la réalisation des activités prévues soit en trouvant les financements ou en accélérant les procédures. Car, c’est en cela de son avis,  que les taux vont s’améliorer. Le 1er adjoint au  maire de Boussoukou, Bêbê Hien a exprimé sa déception face ces taux jugés « assez faibles ». Pour lui, il y a un manque de sérénité par rapport à toutes les activités. Il a souligné qu’il n’est pas normal que cela soit ainsi. Pour ce faire, il a exhorté les différents acteurs concernés à mettre tout en œuvre pour que les projets qui ont obtenu des financements puissent voir le jour, pour le bonheur des populations du Sud-Ouest. Abondant dans le même sens, le gouverneur de la région du Sud-Ouest, Tagsséba Nitiéma a salué l’engagement des acteurs de développement afin que la région puisse bénéficier des projets prévus dans le cadre du PNDES. Il les a aussi invités à s’investir dans la réalisation des actions, pour l’amélioration des conditions de vie des populations.

 

Evariste YODA