Le plus important échangeur de Ouagadougou sera inauguré le 15 novembre 2018 // Le Burkinabè Mathias Sorgho remporte le maillot jaune au Tour du Faso 2018 // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  Le Burkina classé 3e au Conseil des droits humains de l'ONU (expert) // Apollinaire Compaoré élu président du Conseil national du patronat burkinabè // 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Reboisement des berges du marigot Houet : la SAPHYTO et la Commune de Bobo, la main dans la main

10/08/2018
237

Reboisement des berges du marigot Houet

  

La SAPHYTO et la Commune de Bobo, la main dans la main

 

La commune  de Bobo-Dioulasso a procédé, le mercredi 8 août 2018 un reboisement des berges du marigot Houet. Cette activité a pour but de redonner à la ville, son statut de ville verte et de protéger le marigot Houet.

 

Le reboisement initié pour la deuxième année consécutive par la commune de Bobo-Dioulasso avec le soutien de la SAPHYTO a eu  lieu sur les berges du marigot Houet. La population sortie massivement à cette occasion, s’est déployée sur le long du marigot Houet du côté de Bolomakoté. Le chef du village de Pala, Seydou Sogossira Sanou, porte-parole des villages traversés par le marigot a souhaité que les arbres grandissent afin de sauvegarder le marigot Houet, symbole de la ville de Bobo-Dioulasso. Alain Sanou le 4ème adjoint représentant le maire de la commune  de Bobo-Dioulasso, a indiqué que l’objectif principal de ce reboisement est de faire du marigot Houet un endroit attractif ou dans quelque année des touristes viendront visiter. Cela explique le choix des espèces plantées notamment les bambous pour maintenir le sol et les cocotiers et les palmiers pour faire la beauté du marigot. Ce sont près de 2000 plants qui ont été mis en terre. Le parrain de ce reboisement et directeur général de la SAPHYTO, Jonas Bayoulou a, quant à lui, exprimé sa joie d’accompagner pour la deuxième fois consécutive, la commune dans cette « belle initiative » de protéger un lieu aussi emblématique que le marigot Houet. Il a précisé  que c’est la pertinence du projet et le caractère symbolique du lieu choisi qui a motivé de sa société .La population mobilisée à cet effet, s’est engagée à protéger ces plantes afin qu’elles grandissent dans de meilleures conditions.

Adaman DRABO

Farida TRAORE(Stagiaire)