10 Gardes de sécurité pénitentiaire rayés des effectifs de la fonction publique // Le plus important échangeur de Ouagadougou inauguré ce 15 novembre 2018 par le président du Faso// La Semaine nationale de l'internet prévue du 20 au 24 novembre // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Hadj 2018 :435 pèlerins ont pris leur vol à Bobo

10/08/2018
443

Hadj 2018

435pèlerins ont pris leur vol à Bobo

 

Le premier vol des pèlerins de Bobo-Dioulasso  à destination de la Mecque a décollé le mercredi 8 août 2018 aux environs 21 heures 30 minutes à l’aéroport international de ladite ville. 435 pèlerins musulmans ont pris place à ce premier vol.

 

Les premiers pèlerins de la ville de Bobo-Dioulasso se sont envolés le mercredi 8 août 2018 pour la Mecque en Arabie Saoudite afin d’accomplir le cinquième pilier de l’Islam, le Hadj. C’est aux environs de 21 heures 30 minutes, que  les 435 premiers pèlerins musulmans de Bobo-Dioulasso ont quitté le tarmac de l’aéroport international de Bobo-Dioulasso par vol spécial de la compagnie Saoudienne Flynas pour aller honorer ce pilier de l’Islam. Au total, dans la deuxième ville du Burkina Faso, six vols sont prévus. Les autorités politiques et administratives avec à leur tête la ministre en charge de l’économie numérique, Hadja Fatimata Sanon, le ministre  en charge de la communication, Rémis Fulgance Djandjinou et le gouverneur des Hauts-Bassins, Antoine Atiou sont venus au nom du gouvernement apporter leur soutien aux pèlerins. « Nous sommes venus au nom du gouvernement pour saluer et souhaiter un bon hadji aux pèlerins de Bobo-Dioulasso », a déclaré Hadja Fatimata Sanon pour qui, le président du Faso leur souhaite un très bon séjour à la Mecque et un bon retour au pays. En effet, selon elle, le chef de l’Etat leur demande qu’une fois en terre sainte, de prier Dieu afin d’éloigner le pays de l’obscurantisme. « Il demande leurs bénédictions afin que notre pays soit un havre de paix », a-t-elle soutenu.  Pour ce qui est de l’organisation du Hadj 2018, elle l’a jugée satisfaisante. « Nous sommes satisfaits de l’organisation parce qu’entre temps, il semblait qu’il n’y avait pas de vol en direction de Bobo-Dioulasso. Aujourd’hui c’est la preuve concrète qu’il aura bien les vols de Bobo-Dioulasso en  direction de la Mecque », a fait savoir la ministre. Cependant, elle a souligné qu’aucune œuvre humaine n’est parfaite. C’est pourquoi, à l’en croire, le gouvernement, s’engage les années à venir, à faciliter l’organisation du Hadj afin que les fidèles musulmans du Burkina Faso puissent accomplir le cinquième pilier de l’Islam en toute sérénité et dans de bonnes conditions. Le premier vice-président de la communauté musulmane de l’Ouest Ahmad Sanogo, faire le Hadj c’est chercher la clémence du Tout-puissant. De ce fait, sa prière est que les pèlerins effectuer le voyage dans les meilleures conditions.

 

 

Boudayinga J-M THIENON