10 Gardes de sécurité pénitentiaire rayés des effectifs de la fonction publique // Le plus important échangeur de Ouagadougou inauguré ce 15 novembre 2018 par le président du Faso// La Semaine nationale de l'internet prévue du 20 au 24 novembre // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Un symposium pour une meilleure gestion des ressources en eau

08/08/2018
347

Burkina-Eau-Gestion


Un symposium pour une meilleure gestion des ressources en eau


Ouagadougou, 08 août 2018 (AIB) - L’université Aube nouvelle organise en collaboration avec l’université internationale de Floride et le programme de sécurité environnementale, du 7 au 10 août à Ouagadougou un symposium sur la gestion intégrée des ressources en eau.


«À travers ce séminaire l’université entend soutenir la politique du pays dans le secteur de l’eau inscrit dans le Plan national de développement économique et social (ndlr:PNDES)», a expliqué le président directeur fondateur Isidore Kini, parlant de l’objectif de la rencontre.


Selon le docteur Lakhdar Boukerrou de l’université internationale de Floride, cette session permettra de mieux cerner les technologies innovantes dans l’approvisionnement en eau, les programmes académiques sur le sujet et l’impact dessites miniers sur cette denrée.


Pour l’ambassadeur des États-Unis d’Amérique au Burkina Faso, Andrew Young, il est important d’asseoir une bonne organisation en matière de gestion des questions relatives à l’eau. «Ce secteur doit être organisé afin de préserver l’eau qui est source de vie», a soutenu le diplomate américain.


Il a rassuré que les États-Unis continueront de soutenir toute action visant à promouvoir la protection de l’environnement et partant de l’eau.


Le Secrétaire permanent de la Gestion intégrée des ressources en eau (GIRE), Mustapha Congo a souligné que le problème de l’utilisation rationnelle de l’eau se pose au Burkina Faso.


«Il faut des actions concertées pour venir à bout de ces difficultés», a-t-il insisté. Et c’est à cela que s’attèle le Programme national-GIRE a confié M. Congo.


Quatre jours durant, les participants à ce symposium vont échanger avec des experts burkinabè et américains sur des thématiques comme l’expérience américaine dans la gestion de l’eau, les défis de la mise en œuvre du PNDES dans ce secteur, le programme de la banque mondiale dans le domaine de l’eau.


Agence de l’information du Burkina.

Ik/bl

Source: le journal Sidwaya

Crédit photo: naturama.bf