Les députés burkinabè ont promis de contribuer à l'effort de guerre contre le terrorisme, à hauteur de 1 million FCFA chacun // Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Education : Près de 4500 nouveaux bacheliers de la diaspora attendus au Burkina.

02/08/2018
393

Education : Près de 4500 nouveaux bacheliers de la diaspora burkinabè en Côte d'Ivoire attendus 


Ouagadougou, 02 Août 2018 (AIB) - Environ 4500 enfants des ressortissants burkinabé résidents en Côte d’Ivoire, ayant réussi a leur examen du baccalauréat session 2018 sont attendus dans les différentes universités publiques du Burkina Faso a annoncé jeudi le ministre en charge de l’enseignement supérieur, le Pr Alkassoum Maïga.


«L’année dernière on avait reçu plus de 3100 demandes de bacheliers venant de la Côte d’Ivoire. Si on regarde les proportions pour cette année on peut s’attendre à avoir autour de 4500» a indiqué M. Maïga, lors d’un point de presse du gouvernement.


Au total 96774 candidats issus de différentes séries ont pris part aux examens du baccalauréat de la session 2018 contre 75960 candidats pour l’année précédente, au Burkina Faso.


A en croire le ministre, 38178 candidats ont réussi à leur examen soit un taux de 40,93%. Ainsi environ 43000 nouveaux bacheliers au total seront orientés dans les universités publiques du pays.


Face à cette croissance du nombre des bacheliers, le ministre a rassuré que des dispositifs sont mis en place pour absorber ces nouveaux étudiants.


En termes de dispositifs, il a souligné qu’en plus des universités Ouaga 1 et Ouaga 2, il y a également les centres polytechniques de Fada N’Gourma, de Dédougou, et de Ouahigouya qui sont devenues des universités normales.


En rappel, on a enregistré 
28310 admis au niveau de l’ensemble du pays en 2017 sur les 74244 candidats qui se sont présentes au baccalauréat.

Agence d’information du Burkina

oh/als/bl