Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Fédération des associations islamique du Burkina Faso : la coordination régionale des Hauts-Bassins installée

01/08/2018
196

Fédération des associations islamique du Burkina Faso

 

La coordination régionale des Hauts-Bassins installée

 

La fédération des associations islamiques du Burkina Faso (FAIB) a installé le samedi 28 juillet 2018 à Bobo-Dioulasso, sa coordination régionale des Hauts-Bassins. 

 

Promouvoir l’« unité d’action  des musulmans » du Burkina Faso, c’est l’un des objectifs de la fédération des associations islamiques du Burkina Faso (FAIB).  C’est dans ce sens que depuis 2015, la FAIB est en train de mettre en place des démembrements dans les 13 régions du pays. Ainsi, elle a procédé le samedi 28 juillet 2018 à Bobo-Dioulasso, à l’installation officielle de la coordination régionale des Hauts-Bassins. La coordination régionale de la FAIB des Hauts-Bassins est composée d’un bureau du présidium régional de quatre  membres et d’un secrétariat exécutif régional de douze membres. Pour le président régional du bureau du présidium, El Hadj Mahama Sanou, cette cérémonie d’installation est une occasion pour les musulmans malgré leurs différences, de travailler ensemble à construire une communauté « unie et forte ». Selon lui, l’unité d’action est un défi que les musulmans doivent relever d’autant plus que l’unité des musulmans est une exigence politique, une nécessite sociale et surtout une obligation religieuse. C’est pourquoi, El Hadj Mahama Sanou a lancé un appel aux musulmans de s’unir à travers la fédération, d’œuvrer à une bonne cohabitation avec les autres communautés religieuse et coutumières afin que le Burkina Faso un havre de paix. Quant au secrétaire exécutif régional, Ahmad Sanogo, il s’est engager à consolider les acquis déjà engrangés par la Fédération nationale à savoir l’«unité d’action des musulmans». Si l’Islam est indexé dans les attaques terroristes, a-t-il fait savoir, cela est dû à un manque d’organisation au sein des associations islamiques. D’où son appel aux musulmans à cultiver la paix, la tolérance, l’endurance pour une paix durable au Burkina Faso. Le responsable de la communication de la FAIB Mikaïlou Kéré, a, pour sa part, remercié  les membres du bureau régional d’avoir accepté  cette responsabilité. La coordination régionale de la FAIB est la « seule personnalité morale » autorisée à parler au nom de l’ensemble des musulmans des Hauts-Bassins, a-t-il fait savoir. De ce fait, il a invité l’ensemble des musulmans de la région à s’engager à l’accompagner pour l’atteinte des objectifs.

 


Boudayinga J-M THIENON