Le plus important échangeur de Ouagadougou sera inauguré le 15 novembre 2018 // Le Burkinabè Mathias Sorgho remporte le maillot jaune au Tour du Faso 2018 // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  Le Burkina classé 3e au Conseil des droits humains de l'ONU (expert) // Apollinaire Compaoré élu président du Conseil national du patronat burkinabè // 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Secteur 30 de Bobo-Dioulasso :le caniveau qui fait courir Bolibana

01/08/2018
365

Secteur 30 de Bobo-Dioulasso

 

Le caniveau qui fait courir Bolibana

 

Le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Bourahima Sanou s’est rendu le 31 juillet 2018 au secteur 30, quartier  Bolibana, afin de constater les dégâts causés par un caniveau construit dans le cadre des aménagements de Bobo2010 et de la zone SONATUR. Les autorités communales  ont promis de trouver des solutions à court et à long terme à ce calvaire des habitants de Bolibana.

 

Les habitants du secteur 30 de Bobo-Dioulasso n’ont pas fini de courir contrairement au nom donné, en langue jula à leur quartier, à savoir Bolibana, (la course est terminée). Ils continuent en effet de courir pour trouver une solution à un collecteur creusé dans le quartier et qui leur cause d’énormes ennuis. A cet effet, les habitants ont saisi les conseillers du secteur 30, les autorités communales, la société nationale d’aménagement des terrains urbains(SONATUR) et les services de l’urbanisme pour trouver une solution à ce caniveau qui leur donne des insomnies en cas de pluie. Le maire de la commune de Bobo-Dioulasso Bourahima Sanou et Paulin Sanou de l’arrondissement N°2 dont relève le quartier ont aussi accouru à Bolibana pour constater de visu, le calvaire que vivent ces habitants, surtout les riverains du canal.  Cette infrastructure réalisée par la SONATUR  était censée recueillir toutes les eaux venant de la zone SONATUR en amont pour les déverser dans le marigot Houet en aval. Le collecteur  a été construit sur une certaine distance  mais n’est pas arrivé à destination et les travaux sont  actuellement arrêtés. Les eaux drainées depuis la zone SONATUR  s’éparpillent alors dans le quartier une fois qu’elles quittent le caniveau.

 

Cauchemar à chaque pluie

 

La force de ces eaux a créé des inondations et endommagé les voies, empêchant les habitants d’accéder à leur domicile. C’est un cauchemar pour les habitants à chaque pluie comme l’atteste cet habitant Moustapha Ouédraogo : « la SONATUR a aménagé la zone et a orienté les eaux vers notre quartier. Ces eaux ont fait des gros trous dans le secteur et détruit les parcelles. On ne peut même plus circuler. Nous avons des difficultés pour accéder à nos domiciles. Nos enfants n’arrivent plus à aller à l’école et au dispensaire quand il pleut. Les familles ont même abandonné leurs parcelles». Selon le maire de Bobo-Dioulasso, Bourahima Sanou, « la situation est déplorable et le constat est triste ». Pour lui, tout est parti des réalisations faites dans le cadre de l’aménagement du quartier Bobo2010 et de la zone SONATUR. « La société avait promis de faire un exutoire mais le canal est resté inachevé. Nous allons mener la réflexion et faire  des propositions au Conseil municipal afin d’y trouver des solutions urgentes et définitives. Nous allons également saisir le ministère de  l’urbanisme et surtout la SONATUR  qui est beaucoup interpellée sur ces aménagements dans la zone», a laissé entendre le maire Bourahima Sanou. La solution urgente, selon le directeur des infrastructures routières et de la mobilité de la commune de Bobo, Seydou Drabo est de faire des ouvrages pour permettre aux populations d’accéder à leurs concessions en attendant de faire une étude globale d’assainissement et  de drainage des eaux sur l’ensemble de la zone.

Adaman DRABO