Le plus important échangeur de Ouagadougou sera inauguré le 15 novembre 2018 // Le Burkinabè Mathias Sorgho remporte le maillot jaune au Tour du Faso 2018 // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  Le Burkina classé 3e au Conseil des droits humains de l'ONU (expert) // Apollinaire Compaoré élu président du Conseil national du patronat burkinabè // 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Echos de l’Ouest

26/07/2018
449

Echos de l’Ouest

 

*L’UEMOA veut insuffler un nouveau souffle à l’aéroport de Bobo ?

Il n’est un secret pour personne que l’aéroport international de Bobo-Dioulasso, l’un des plus grands de la sous-région est sous exploité. Mais si l’on se fie à certaines autorités  qui en ont fait une préoccupation, les choses pourraient bouger dans les années à venir. En effet, selon nos sources, Bobo-Dioulasso pourrait devenir les années à avenir, le centre de transit par avions gros porteur, de tous les produits frais dans la sous-région vers d’autres destinations. Si ce projet venait à être réalisé, l’aéroport de Bobo-Dioulasso pourrait enregistrer plus de 3 vols par jour. Ce gigantesque projet à en croire nos sources, serait conduit par l’Union économique et monétaire ouest africaine(UEMOA).

 

*Des agents fictifs à la commune de Bobo-Dioulasso

 

Ya-t-il vraiment des agents fictifs à la mairie de Bobo-Dioulasso et qui émargent au budget de la commune. Tout porte à le croire, si on se fie au propos du premier responsable de la commune, Bourahima Sanou lors de la journée de redevabilité. Pour mieux maitriser et contrôler l’effectif du personnel de la commune, il est envisagé dans les mois à venir, une opération billetage afin de déceler ces agents qui ne travaillent pas à la commune, mais qui perçoivent indument des salaires à chaque fin du mois. La commune de Bobo-Dioulasso, compte 414 travailleurs permanents et 198 agents occasionnels.

 

* Des « terrains illégalement lotis », bientôt déguerpis 

 

Les opérations de lotissement sont suspendues à Bobo-Dioulasso comme d’ailleurs sur l’ensemble du territoire national. Mais dans la ville de Sya, certains propriétaires de vastes domaines ont eu « l’idée fertile » de morceler leur espace pour les revendre à des demandeurs malgré les mises en garde des autorités communales car ces attributions sont opérées sans autorisation. Des « cités » ont ainsi poussé dans certains quartiers surtout périphériques. La commune compte mettre fin à ces pratiques et il est envisagé selon des sources communales de déguerpir tous ceux qui se sont installés sur ces genres de parcelles.

 

*Boucle du Mouhoun : Deux braquages en l’espace de soixante-douze heures

 

 Dans la matinée du mercredi 25 juillet 2018, quatre cars partis de Dédougou pour Ouagadougou sont tombés dans une embuscade menée par des hommes cagoulés. C’était  aux environs de 8 heures sur l’axe Dédougou-Koudougou peu avant le pont du Mouhoun, a confié une victime de ce braquage. Les passagers, confie le témoin, ont été dépouillés de tous leurs biens mais curieusement, leurs portables, poursuit-il, n’ont pas été retirés. A en croire, le témoin, une dame, une commerçante de renom dans la ville de Dédougou qui partait faire des achats à la capitale Burkinabè, serait la plus grande victime de ces bandits de grand chemin. A ce que l’on dit, le chauffeur d’une des compagnies a été copieusement tabassé par les malfrats parce qu’il ne s’est montré à temps. Selon, l’informateur, tout portait à croire  que le coup a été minutieusement préparé au regard de la sérénité avec laquelle ces malfrats ont opéré. En l’espace de soixante-douze heures, un autre braquage a eu lieu dans la zone de la Boucle du Mouhoun cette fois-ci sur l’axe Dédougou-Bobo.